Le jour le plus court: la fête du court métrage au lycée

Vendredi 19 décembre 2014, veille des vacances de Noël, 390 élèves et 16 enseignants ont pu assister  toute la journée à des projections non stop de courts métrages dans le foyer des internes, transformé pour l’occasion en salle de cinéma.

Histoire et circonstances : depuis décembre 2011, le court métrage se fête en France dans tous les lieux possibles, associations, médiathèques, établissements scolaires, hôpitaux, institutions diverses… et même dans des cinémas ! L’engouement pour cette manifestation a été tel depuis le début qu’elle a essaimé dans une trentaine de pays, grâce à l’Institut français, du Canada à la Pologne jusqu’aux Philippines. Le jour du solstice d’hiver, date symbolique riche de coutumes festives dès l’Antiquité, a été choisi pour faire écho à cette forme courte, et à ce qu’elle représente comme renouveau de la création cinématographique, tremplin pour les vocations artistiques et vecteur apprécié de lien social.

Photos jour le plus court dec 2014 005

728x90-1

Cette année, plus de 3000 séances (pour des centaines de milliers de spectateurs) ont eu lieu un peu partout dans notre pays les 19, 20 et 21 décembre. L’organisation au niveau national est assurée par l’Agence du Court Métrage, sous l’égide du CNC (Centre National du Cinéma). Le Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand, qui depuis 37 années fait rayonner ce type d’images animées, n’est évidemment pas pour rien dans l’initiative de cette fête populaire. La thématique proposée dans la programmation était cette fois : « C’est quand la paix ? ».

Au lycée, c’était la seconde édition du « Jour le plus court » (déjà 310 élèves l’an dernier). Des films d’horizons, d’époques, de styles très différents, de 3 à 30 minutes chacun : de quoi avoir dans les yeux une mosaïque de cette forme de cinéma très inventive, parmi lesquels un dessin animé en papier déchiré sur la guerre de 14-18, « Lettres de femmes », un documentaire de création sur le public d’une patinoire, « Traversées », « Les escargots » poétiques et fous imaginés par Roland Topor en 1965, une parodie de film-catastrophe, « King crab attack ». Il semble que le plaisir ait été partagé par la plupart des spectateurs, tout au long de ce jour du film court.

Le rendez-vous pour décembre 2015 est déjà annoncé par l’Agence du Court Métrage, et la date inscrite dans les agendas au lycée.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet:  http://www.lejourlepluscourt.com

Tags : , , ,

Les commentaires sont fermés.