Les BTS participent au Prix national « Lire l’économie »

Pour la 8ème année consécutive, le lycée Monnet-Mermoz a participé au Prix national « Lire l’économie » organisé conjointement par le Ministère de l’Éducation nationale et le Ministère de l’économie et des finances. Les étudiants  des deux BTS du secteur tertiaire du lycée, ont confronté leurs avis au cours d’une séquence finale destinée à faire émerger le choix de l’ouvrage retenu et déterminer le vote pour leur lycée.

.

Les étudiants de 2ème année des BTS SIO (Services informatiques aux organisations) et BTS MUC (Management des unités commerciales) inscrits et encadrés par leur professeur d’économie Dario Chaudière, ont concouru avec enthousiasme pour ce prix à vocation économique et de portée nationale. Par ailleurs, le lycée Monnet-Mermoz fait partie des rares lycées français à avoir participé à toutes les éditions depuis la création du prix. Celui-ci vise à sensibiliser les étudiants à se familiariser avec le langage et la pensée économiques et surtout, d’appréhender les enjeux économiques contemporains.

LIRE

Trois ouvrages avaient été retenus par le Ministère de l’Éducation nationale et proposés à la lecture des classes participantes. Pour cette 8ème édition, les ouvrages en lice étaient : Des capitalismes non alignés. Les pays émergents, ou la nouvelle relation industrielle du monde, de Joël RUET, aux éditions Raisons d’agir ; La double démocratie. Une Europe politique pour la croissance, de Michel Aglietta et Nicolas Leron, chez Seuil ; et Ils ont révolutionné le commerce, de Jean Meilhaud, chez Papillon rouge éditeur.

Après une première phase qui s’est déroulée depuis le mois de septembre consacrée à la lecture des ouvrages, chaque étudiant a défendu son choix lors du débat final visant à établir le lauréat pour le lycée Monnet-Mermoz, et participer à la rédaction de la synthèse finale, envoyée au Ministère. Le choix de la majorité des étudiants aurillacois s’est porté sur le deuxième ouvrage.

La participation à ce prix national a permis aux étudiants de défendre et d’échanger leur avis, parfois contradictoires ; mais aussi de débattre sur les différents sujets abordés dans les ouvrages, et de consolider leurs connaissances économiques et leur culture générale.

Ils ont fait parvenir au Ministère leur choix, lequel est pris en compte au niveau national selon un principe des plus démocratiques : chaque lycée participant possède une voix.

Tags : ,

Les commentaires sont fermés.