Les Secondes et le Festival BD du Bassin d’Aurillac : 5ème édition

Cette année encore, les élèves ont eu la chance de participer au festival BD du Bassin d’Aurillac : Prix BD des lycéens, organisé par la Médiathèque, renouvelé pour  2 classes (Secondes Générale et Professionnelle) avec leurs enseignants de français, ainsi que pour une classe du Lycée Emile Duclaux et une du Lycée Pompidou.

festival_BD2018

Les BD en compétition cette année :

-Brocéliande, forêt du petit peuple. 1 : La forêt de Barenton. Olivier Peru, Bertrand Benoît. Ed. Soleil

-Desesperados housewives. Sybille Titeux, Amazing Amediane. Ed. Jungle

-Les trois fantômes de Tesla. 1 : Le mystère Chtokavien. Marazano, Guilhem. Ed. Le Lombard

-Solo. 1 : Les survivants du chaos. Oscar Martin. Ed. Delcourt

4couv

Au programme, la lecture des 4 albums sélectionnés par les médiathécaires et professeures documentalistes de novembre 2017 à février 2018, l’écriture de critiques  et le vote des  élèves pour leur BD préférée. Avant d’accueillir au lycée, la veille du festival, Guilhem Bec et Bertrand Benoît pour présenter leur travail et leur univers, et discuter avec les adolescents de leur passion pour la BD et les arts qui s’en approchent, tels les jeux vidéo. Ils ont magnifiquement dédicacé leurs ouvrages pour les élèves. Le lendemain samedi 10 mars, les jeunes lecteurs des 3 lycées décernaient leur prix à Oscar Martin, auteur espagnol, pour Solo.

rencontre

Les Secondes MV ont complété cette immersion dans la BD par une visite à la médiathèque, où ils ont été accueillis par Hervé Lafon, médiathécaire responsable du très riche fonds de ce genre littéraire.

Lors de ce beau festival, les élèves de l’option Arts Plastiques ont également accueilli Robin Walter, auteur lyonnais invité à la manifestation par la CABA, pour sa bande dessinée KZ Dora, autour des camps et de son grand-père à Dora, qui lui a laissé les carnets de sa terrible expérience. Robin Walter a échangé très chaleureusement avec les élèves et parlé avec passion de la Shoah, mais aussi de la bande dessinée, de ses codes et de sa culture. Il devrait revenir au lycée pour un ou plusieurs projets l’an prochain.

Bilan très valorisant pour les élèves qui auront cette année encore vécu quelques moments privilégiés avec le 9e art. Tous ont joué le jeu, avec enthousiasme, de lire et partager leurs lectures durant un petit moment chaque semaine. Certains passionnés ont même gardé le contact avec les auteurs de la rencontre et pris ou repris le chemin de la médiathèque… et du CDI. Lecture, écriture, travail sur l’image et le genre littéraire, expression orale, rencontres, ouverture culturelle, dans un cadre motivant, pas trop « scolaire » : les enseignants et autres collègues ont évidemment le désir de poursuivre, afin de faire profiter d’autres ados de ces actions et partenariats enrichissants. À la Médiathèque, on se prépare déjà pour le festival 2019, avec bien sûr le Prix BD des Lycéens, très attendu. Il est question que les post-bac qui étudient au lycée soient invités à se joindre à cette manifestation culturelle et festive l’an prochain.

dedicace.

.

.

.

.

.

.

.


Tags : , , , , , ,

Les commentaires sont fermés.