Rentrée des étudiants Bachelor Robotique industrielle et Vision

13 septembre 2018

En ce début de semaine, c’est au tour des étudiants du bachelor Robotique Industrielle et Vision de faire leur rentrée. D’abord au Lycée Monnet-Mermoz, puis à l’école d’ingénieurs SIGMA de Clermont-Ferrand, où ils ont également retrouvés les étudiants du bachelor Intégration des Procédés.

6 étudiants titulaires d’un BTS industriel sont placés dans des entreprises du Cantal (Qualipac, Mécatheil, Plastic Omnium, Matière…) et ont donc un pied dans la robotique de demain, avec l’ambition de développer des projets industriels mettant en œuvre les technologies de vision par caméra intégrée au processus, de robots multi-tâches ou collaboratifs, ou de supervision logicielle.

300h de formation s’effectueront au lycée Monnet-Mermoz, et une centaine à l’école d’ingénieurs SIGMA de Clermont-Ferrand ou à l’IUT de Figeac. Une grosse part de la formation est également assurée dans l’entreprise, les jeunes étant encadrés par les ingénieurs et techniciens des services robotique et automatismes dans le cadre de leur contrat de professionnalisation.

L’ensemble de ce dispositif est piloté par le GRETA des Monts du Cantal et devrait conduire les jeunes vers l’obtention en fin d’année du Certificat de Qualification Professionnel intégrateur en robotique de niveau Bac+3 délivré par l’UIMM. Pour tout renseignement, vous pouvez contacter madame DELBOS-ICHARD au GRETA des Monts du Cantal : 04 71 45 49 50

Rentrée bachelor photo groupe

.

.

.

.

.

.

.

.

Rentrée sous le soleil pour les élèves de seconde

3 septembre 2018

Ce lundi 3 septembre 2018, les 343 nouveaux élèves de secondes générales, technologiques et professionnelles ainsi que les 3ème PEP ont été reçus par l’ensemble de l’équipe pédagogique.

20180903_100259

Le proviseur, Monsieur Jean-Roch PIOCH a accueilli la nouvelle promotion 2018-2019. Après une présentation de l’équipe de direction, les différentes classes ont été prises en charge par leur professeur principal. Au programme; démarches administrative, visite du lycée, présentation de l’équipe des enseignants et des emplois du temps.

Nous souhaitons à tous les élèves une bonne année scolaire, riche en découverte, épanouissement et en réussite.

.

.

.

.

.

.

.

Une « semaine de la poésie »… Des graines de poètes… Une année en poésie !

25 juillet 2018

Au cours de l’année, plusieurs rendez-vous poétiques sont inscrits dans la tradition du lycée.

affiche semaine poésie

http://lasemainedelapoesie.assoc.univ-bpclermont.fr/

Durant cette semaine de mars riche de poésie autour de l’association clermontoise  « La Semaine de la Poésie », les élèves ont cette année encore eu la chance de rencontrer un poète. Le 7 mars 2018, Joël Bastard est venu échanger avec deux classes (Seconde générale et Première ES) de l’écriture, de l’imaginaire, de la fonction du poète et de l’art dans la société.

2018-07-25_13h25_36

Les jeunes ont été à l’écoute de leur invité et l’ont ensuite questionné avec enthousiasme. L’échange a porté sur son parcours très personnel de poète, artiste, artisan et habile dans un grand nombre de métiers. Joël Bastard a lu quelques-uns de ses textes et a exposé des « livres d’artistes » qu’il compose avec des plasticiens, précieux par leur style, la fragilité du support et leur nombre (2 ou 3 exemplaires le plus souvent). Une rencontre chaleureuse et vraiment enrichissante !

2018-07-25_13h27_35DSC02140DSC02136

La « Semaine de la Poésie » doit être grandement remerciée, comme chaque année, pour ce beau moment partagé. Au lycée, la prochaine semaine de mars est évidemment  attendue !

DSC02153 CDI

Une exposition au CDI et des « Lectures express » de poèmes dans divers lieux du lycée, par les élèves ou adultes volontaires, ont complété cette semaine spéciale du Printemps des Poètes.

http://www.printempsdespoetes.com/

La poésie… les élèves l’écrivent également, notamment en participant au concours « Graines de Poètes » proposé aux lycéens du Cantal. Pour cette dix-septième édition, 48élèves, avec leur professeurs ou individuellement, ont offert des textes au jury interne qui  devait, comme chaque année,  en sélectionner 5 pour le grand jury qui se réunissait ensuite en mars. Tâche toujours difficile  qui donne lieu à des débats au cours de cette première sélection qui rassemble adolescents et adultes de l’établissement. Un « Prix Orphée » est attribué à chaque lycée, au cours d’une cérémonie qui a eu lieu en mai, et qui marque également le lancement du recueil de l’année, illustré par des images réalisées généralement avec les professeurs d’Arts Plastiques.

2018-07-25_13h33_562018-07-25_13h35_19

Dès la rentrée, organisation du projet, écriture, illustration,… la saison 2019 se prépare !

.

.

.

.

.

.

.

Les Secondes et le Festival BD du Bassin d’Aurillac : 5ème édition

13 juillet 2018

Cette année encore, les élèves ont eu la chance de participer au festival BD du Bassin d’Aurillac : Prix BD des lycéens, organisé par la Médiathèque, renouvelé pour  2 classes (Secondes Générale et Professionnelle) avec leurs enseignants de français, ainsi que pour une classe du Lycée Emile Duclaux et une du Lycée Pompidou.

festival_BD2018

Les BD en compétition cette année :

-Brocéliande, forêt du petit peuple. 1 : La forêt de Barenton. Olivier Peru, Bertrand Benoît. Ed. Soleil

-Desesperados housewives. Sybille Titeux, Amazing Amediane. Ed. Jungle

-Les trois fantômes de Tesla. 1 : Le mystère Chtokavien. Marazano, Guilhem. Ed. Le Lombard

-Solo. 1 : Les survivants du chaos. Oscar Martin. Ed. Delcourt

4couv

Au programme, la lecture des 4 albums sélectionnés par les médiathécaires et professeures documentalistes de novembre 2017 à février 2018, l’écriture de critiques  et le vote des  élèves pour leur BD préférée. Avant d’accueillir au lycée, la veille du festival, Guilhem Bec et Bertrand Benoît pour présenter leur travail et leur univers, et discuter avec les adolescents de leur passion pour la BD et les arts qui s’en approchent, tels les jeux vidéo. Ils ont magnifiquement dédicacé leurs ouvrages pour les élèves. Le lendemain samedi 10 mars, les jeunes lecteurs des 3 lycées décernaient leur prix à Oscar Martin, auteur espagnol, pour Solo.

rencontre

Les Secondes MV ont complété cette immersion dans la BD par une visite à la médiathèque, où ils ont été accueillis par Hervé Lafon, médiathécaire responsable du très riche fonds de ce genre littéraire.

Lors de ce beau festival, les élèves de l’option Arts Plastiques ont également accueilli Robin Walter, auteur lyonnais invité à la manifestation par la CABA, pour sa bande dessinée KZ Dora, autour des camps et de son grand-père à Dora, qui lui a laissé les carnets de sa terrible expérience. Robin Walter a échangé très chaleureusement avec les élèves et parlé avec passion de la Shoah, mais aussi de la bande dessinée, de ses codes et de sa culture. Il devrait revenir au lycée pour un ou plusieurs projets l’an prochain.

Bilan très valorisant pour les élèves qui auront cette année encore vécu quelques moments privilégiés avec le 9e art. Tous ont joué le jeu, avec enthousiasme, de lire et partager leurs lectures durant un petit moment chaque semaine. Certains passionnés ont même gardé le contact avec les auteurs de la rencontre et pris ou repris le chemin de la médiathèque… et du CDI. Lecture, écriture, travail sur l’image et le genre littéraire, expression orale, rencontres, ouverture culturelle, dans un cadre motivant, pas trop « scolaire » : les enseignants et autres collègues ont évidemment le désir de poursuivre, afin de faire profiter d’autres ados de ces actions et partenariats enrichissants. À la Médiathèque, on se prépare déjà pour le festival 2019, avec bien sûr le Prix BD des Lycéens, très attendu. Il est question que les post-bac qui étudient au lycée soient invités à se joindre à cette manifestation culturelle et festive l’an prochain.

dedicace.

.

.

.

.

.

.

.


Ronan Mancec, le Théâtre du Pélican, un atelier d’écriture au lycée

13 juillet 2018

Le jeune auteur dramatique breton Ronan Mancec est, depuis quelques années, associé au Théâtre du Pélican à Clermont-Ferrand dans le cadre d’écritures pour la jeunesse, spécificité de cette structure actuellement dans un cycle «Jeunesse et Philosophie ». Après une  résidence similaire de Claire Rengade au lycée en 2016-2017, la poursuite de cette aventure a semblé naturelle aux 2 partenaires.

http://www.theatredupelican.fr/

Jean-Claude Gal, le directeur artistique du Pélican et Stéphane Drozd, chargé de l’action théâtrale, ont donc proposé de poursuivre ce partenariat à l’équipe de Lettres, avec  une résidence d’écriture de Ronan Mancec. Celui-ci est donc intervenu fin février 2018 pour une semaine d’accompagnement à l’écriture théâtrale avec 13 élèves de Seconde en Enseignement d’Exploration « Littérature et Société ».

L’auteur a tout d’abord présenté son travail et ses choix artistiques, sa vision d’un théâtre d’engagement dans le monde, une forme qu’il nomme «théâtre documentaire ». Il a échangé avec les adolescents sur son projet actuel autour du concept « obéir/désobéir », initié  avec le Pélican à la suite de rencontres avec des migrants à Clermont-Ferrand. Les jeunes s’étaient préparés à ce thème par des recherches documentaires sur les lanceurs d’alerte. Il leur a donné des pistes pour « fabriquer » une histoire collective. L’atelier était lancé, avec professeure de lettres et professeure documentaliste comme co-animatrices. Très rapidement, avec à la fois maîtrise et souplesse du « meneur de jeu », des personnages sont apparus, des textes ont été écrits, réécrits, des scènes se sont construites et une pièce chorale a pu émerger, dans laquelle on pouvait ressentir l’investissement et la créativité de chacun des participants. L’auteur a proposé d’insérer de courts contrepoints documentaires, sélectionnés par les élèves, pour éclairer certaines scènes.

DSC02117

IMG_1315IMG_1317

Le vendredi, dernier jour de l’atelier, une répétition générale a précédé la mise en voix de «Délit de solidarité » au milieu d’une quarantaine de camarades et adultes de l’établissement. Les jeunes auteurs et acteurs de cette œuvre ont été étonnés de leur capacité à écrire et de leur performance à l’aboutissement de ce projet. « On ne pensait pas qu’on était capable de tout cela », a résumé Lola. Ils ont alors réalisé qu’en peu de temps, ils avaient posé des mots, des textes sur une réflexion collective et bâti une histoire ensemble, créée devant un public en direct, à chaud. Ils ont eu la chance d’être accompagnés et encouragés tout au long du processus par Ronan Mancec, toujours bienveillant, positif… et déterminé.

Sans titre

Sensibilisation à l’écriture théâtrale contemporaine et aboutissement d’un projet collectif avec un artiste étaient les objectifs de cet atelier : objectifs pédagogiques et culturels atteints pour tous.

En marge de cette semaine, Ronan Mancec a offert une lecture publique au Centre Social du Cap Blanc, mitoyen du Lycée Monnet-Mermoz. Il a dévoilé des extraits de son travail en cours, suivi d’un échange passionnant avec les personnes assistant à cette soirée.

soirée lecture Ronan Mancec_jpg

Pour faire écho à cette semaine d’écriture très riche, le groupe d’élèves a pu assister début mai à la première de la création de Ronan Mancec, « La carte des routes et des royaumes » , au Théâtre du Pélican, Cour des 3 Coquins à Clermont-Ferrand, avec trente adolescents, mis en scène par Jean-Claude Gal et Marielle Coubaillon. Une belle conclusion pour ces adolescents de Seconde venus retrouver Ronan Mancec et son univers.

.

.

.

.

.

.

.

Cinéma, courts et longs métrages…

9 juillet 2018

La « Fête du court métrage » est un rendez-vous attendu au lycée, plébiscité depuis 6 ans par élèves et adultes.


Le « Jour le plus court », grande manifestation nationale créée à la date du solstice d’hiver pour promouvoir cette forme de films courts très inventive, est devenu « Fête » sur plusieurs jours, puis cette année passée à une semaine autour de l’équinoxe de printemps. Cette semaine est organisée par une équipe émanant du CNC et du Ministère de la Culture. Dans des milliers de lieux en France et maintenant dans de nombreux pays, on peut ainsi se rassembler pour partager des séances de courts métrages offertes. Dans notre région, les amateurs ont la chance de pouvoir savourer une grande quantité de ces courts métrages, tous les mois de février, grâce au Festival international de Clermont-Ferrand.

court métrage

http://www.lafeteducourt.com/

Au lycée,  ce sont plus de 300 jeunes qui ont pu profiter de ces projections dans le foyer des internes installé en salle obscure, sur des programmes surprise ou thématiques. Durant la semaine du 14 au 20 mars 2018.

DSC02179

De quoi donner le goût d’y revenir l’an prochain, et la curiosité de visionner des courts métrages à travers d’autres médias et d’autres lieux culturels, ou même pourquoi pas d’en réaliser !

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Lire… et vous ? Prix Monnet-Mermoz 2018

6 juillet 2018

Première édition pour ce prix littéraire « intergénérationnel », proposé aux élèves de tous niveaux, étudiants et personnels de l’établissement.

Screenshot_2

Le but du jeu :

« 5 romans plutôt récents parus en collections de poche : perdre du temps pour lire, prendre son temps, se faire plaisir, se faire embarquer dans une histoire… ou la laisser tomber, s’échanger les livres, partager, se rencontrer, goûter les mots, et enfin les goûter ensemble ».

Donc présentation en octobre 2017 de 5 romans, lecture et échanges jusqu’en mai 2018. Et un « goûter de livres » le 14 mai, discussion conviviale autour de ces livres-ci et des livres que l’on aime en général, avec à la main des petites choses à manger et à boire, nourritures terrestres qui devaient agrémenter les pages savourées au long de l’année. 14 lecteurs et lectrices, jeunes et adultes, étaient au rendez-vous pour partager et élire leur favori. Vote très sérieux, difficulté pour les participants de départager les histoires qu’ils avaient appréciées, et résultat en forme d’ex-aequo : Le dernier frère de Natachah Appanah et Moi et toi de Niccolo Ammaniti, les 3 autres étant préféré de l’un ou l’autre d’entre eux. Tous et toutes ont été enthousiastes, et sont prêts à repartir dans ce projet à la rentée prochaine et à en parler à leurs amis…

Un début bien encourageant pour une aventure dans la lecture plaisir qui, de plus, renforce le projet « Coup de cœur 3e/2e » déjà installé dans le lycée et les établissements cantaliens depuis 15 ans. L’édition 2019 de « Lire… et vous » est dans l’agenda des professeures documentalistes : 5 nouveaux titres seront dévoilés à la rentrée !

.

.

.

.

.

.

.

Une élève de première S se distingue aux Olympiades de Géosciences 2018

26 juin 2018

Les Olympiades académiques des géosciences viennent compléter le concours général existant au niveau des classes de terminale scientifique.

Elles  s’adressent  à tous les lycéens des classes de première scientifique, sur la base du volontariat.

Laurène Salat accompagnée de Madame Marcou

Laurène Salat accompagnée de Madame Marcou

La démarche préconisée vise à développer chez les élèves une nouvelle culture scientifique. En outre, elle a pour objectif de stimuler chez les élèves l’initiative et le goût de la recherche en abordant les géosciences de manière ouverte.

L’épreuve s’appuie sur des documents scientifiques d’actualité. Elle fait appel à l’esprit d’analyse et au sens critique des élèves. Basés sur les programmes de collège, de seconde générale et de première scientifique, les sujets visent à valoriser les compétences scientifiques acquises.

Cette année, Laurène Salat, élève de 1ère S, a porté haut les couleurs du Cantal en se hissant à la 11ème place au niveau académique (1ère du département).

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Les BTS SN remportent pour la troisième fois le challenge national LEGRAND

8 juin 2018

Les étudiants en BTS systèmes numériques des académies de Poitiers, Orléans-Tours, Limoges, Aix-Marseille et Clermont-Ferrand ont présenté leur projet lors de la finale du challenge Legrand, le 29 mai à Limoges. Pour la troisième année consécutive une équipe de Clermont-Ferrand remporte ce challenge.

Les deux options « informatique – réseau » et « électronique – communication » ont dû travailler ensemble pour partager leurs compétences. Pour l’académie de Clermont la collaboration n’était pas aisée car les options sont présentes dans des établissements distants de plus de 200Km, mais le numérique et la volonté des enseignants et des étudiants ont permis de relever ce défi qui rentre également dans le cadre de l’épreuve de projet de ce BTS.

Deux équipes du lycée ont participé à ce challenge. La première équipe a travaillé avec les étudiants du lycée Paul Constans de Montluçon  et la seconde équipe avec des étudiants du lycée La Fayette de Clermont-Ferrand.

Le 29 mai 2018 les étudiants ont présenté leurs travaux en mettant en scène les situations à l’aide de matériels fournis par Legrand ou développés par eux-mêmes dans le cadre du projet d’étude.

Le jury, composé d’un inspecteur général, d’IA-IPR et d’industriels, a évalué l’ensemble des présentations à partir de plusieurs critères dont l’aspect innovant et la réponse à une problématique sociétale.

Cette année le sujet était ouvert : Quelles solutions hardware et software faciles à installer et programmer pour un bâtiment durable, connecté à de nouveaux services pour ses usagers pourriez-vous proposer ?

L’équipe Monnet-Mermoz/P.Constans, vainqueur du challenge, a proposé une problématique réelle de gestion des déchets et a imaginé le LEGACO 2018.

Les vainqueurs du Challenge 2018: Professeurs et étudiants du Lycée Monnet-Mermoz

Les vainqueurs du Challenge 2018: Professeurs et étudiants du Lycée Monnet-Mermoz

LEGACO 2018 (Legrand Garbage Connect) est un système d’information sur l’état des poubelles à destination des usagers d’habitat collectif ou individuel et des collectivité territoriales.

Ces informations doivent permettre, du point de vue des collectivités territoriales, d’organiser et de prévoir les tournées de ramassage pour optimiser les déplacements des camions ainsi que permettre une facturation individualisée aux usagers en fonction de critères comme le poids total ou le volume des déchets récoltés. Ces points ont un impact immédiat dans le cadre du développement durable sur le carburant des camions et sur la sensibilisation du public à la limitation de ses déchets.

LEGACO 2018 doit également informer les usagers sur l’état de remplissage des différentes poubelles accessibles dans un immeuble par exemple et donner aussi à titre individuel la somme de poids des déchets déposés.

legoca2018

Pour répondre à ces besoins, LEGACO 2018 va placer des capteurs de poids et de hauteur dans les poubelles et envoyer ces informations par un réseau sans fil longue distance base consommation LPWAN (pour l’autonomie énergétique des poubelles, technologie de l’IOT). Grâce à une application mobile, les usagers pourront connaître la disponibilité des poubelles, au niveau des habitats cette disponibilité sera visualisée sous forme de voyant rouge/vert. Les collectivités territoriales pourront accéder à un site web représentant une cartographie de l’emplacement des poubelles avec leur niveau de remplissage ainsi qu’un historique pour l’aide à l’organisation des tournées et une consultation des données de dépôt des déchets par usager.

20180529_121736

20180529_115942

20180529_133357

Le LEGACO en détail:

LEGACO 2018 (Legrand Garbage Connect) est un système d’information sur l’état des poubelles à destination des usagers d’habitat collectif ou individuel et des collectivité territoriales.

Ces informations doivent permettre, du point de vue des collectivités territoriales, d’organiser et de prévoir les tournées de ramassage pour optimiser les déplacements des camions ainsi que permettre une facturation individualisée aux usagers en fonction de critères comme le poids total ou le volume des déchets récoltés. Ces points ont un impact immédiat dans le cadre du développement durable sur le carburant des camions et sur la sensibilisation du public à la limitation de ses déchets.

LEGACO 2018 doit également informer les usagers sur l’état de remplissage des différentes poubelles accessibles dans un immeuble par exemple et donner aussi à titre individuel la somme de poids des déchets déposés.

Pour répondre à ces besoins, LEGACO 2018 va placer des capteurs de poids et de hauteur dans les poubelles et envoyer ces informations par un réseau sans fil longue distance base consommation LPWAN (pour l’autonomie énergétique des poubelles, technologie de l’IOT). Grâce à une application mobile, les usagers pourront connaître la disponibilité des poubelles, au niveau des habitats cette disponibilité sera visualisée sous forme de voyant rouge/vert. Les collectivités territoriales pourront accéder à un site web représentant une cartographie de l’emplacement des poubelles avec leur niveau de remplissage ainsi qu’un historique pour l’aide à l’organisation des tournées et une consultation des données de dépôt des déchets par usager.

schéma legaco

C’est la technologie SiFox qui a été choisie pour les échanges LPWAN (adaptée aux contraintes de consommation par rapport à des technologies GSM et équivalente à la technologie LORA).

Nous allons distinguer 2 types de poubelles : celles pour un habitat individuel avec seulement un capteur de hauteur de type ultra son, et celles pour un habitat collectif avec en plus un capteur de poids de type jauge de contrainte ainsi qu’un dispositif de verrouillage mécanique et d’authentification de l’usager de type RFID.

Une trame de 12 octets de données Sigfox contenant les informations de niveau, de poids total et de poids de déchets par usager identifié sera envoyé toutes les heures.

Les serveurs Sigfox vont retourner (callback) vers les services LEGACO 2018 hébergé chez un fournisseur d’accès public ces trames où elles seront décodées pour remplir une base de données.

Les voyants rouge/vert associés aux poubelles dans les locaux poubelles des habitations sont commandés par la technologie sans fil Legrand Céliane with Netatmo pour pouvoir y accéder à partir d’un accès WEB tant en écriture qu’en lecture : le cloud ELIOT.

La surveillance des informations dans la base de données va permettre d’avertir les usagers du niveau de remplissage de leurs poubelles en allant activer les voyants du cloud ELIOT, cette information est également disponible au travers de l’application Home+Control Legrand.

Les agents des collectivité territoriales disposent du site web LEGACO 2018 pour visualiser sur une carte le niveau de remplissage en fonction d’une date choisie pour avoir des données d’aide à la décision.

schéma legaco2

.

Ce projet autour des déchets répond à des problématiques actuelles tant du point de vue individuel (accès facile à l’information (remplissage, disponibilité des poubelles), équité vis à vis du coût (celui qui jette beaucoup paye plus)) que du point de vue collectivité territoriale (gestion des tournées, de leur prévision, de la facturation)

Nous voyons que la mise en place de l’IOT peut contribuer à la préservation des ressources globales en les gérant de façon plus optimales (prévision et limitation des trajets, incitation à limiter ses déchets).

LEGACO 2018 permet une interopérabilité entre des technologies différentes: celle de l’Internet des Objets, celle du web, celle de la domotique sans fil en remontant tout cela au niveau du cloud et en assurant tous les échanges à ce niveau

.

.

.

.

.

.

.

.

.

HANDICAP ET VOUS ? !

1 juin 2018

HANDICAP ET VOUS ? !

Partir en vacances lorsque l’on est en situation de handicap est souvent un parcours semé d’embûches.

Particulièrement sensible à l’accompagnement et à l’épanouissement des personnes handicapées, le Lycée s’ouvre aux autres et à la différence. M. Marty, Proviseur du lycée ainsi que ses adjoints ont donc immédiatement adhéré au projet « HANDICAP ET VOUS ?! ».

C’est pourquoi avec l’aide de Mme Pertus, AVS au Lycée Monnet-Mermoz depuis trois ans, il a été décidé de mener un partenariat avec l’ADEF (Association pour le Développement des Foyers, née dans les années 1950, qui gère des établissements pour personnes âgées ou handicapées) Résidences Vacances située à Sarran en Corrèze(19). Mme Pertus y travaille en tant que responsable de séjour lors des périodes de vacances scolaires.

Dans un premier temps, Mme Pertus a sollicité M. Fontanel (Directeur Délégué aux Formations Technologiques et Professionnelles secteur tertiaire) et son assistante Mme Lours, des professeurs et des lycéens majeurs des classes de PCMS (Préparation aux Concours Médico-sociaux), ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social), SN (Systèmes Numériques) et STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable).

Mathilde, Léna, Anthony, Rémi, Sarah, Aurélien et bien d’autres élèves et étudiants (environ 15) ont pu être recrutés après un entretien avec les responsables de l’association en qualité d’Animateurs -Accompagnateurs pour les séjours proposés cet été.

L’équipe de direction a soutenu cette action autour des emplois saisonniers pour les lycéens majeurs, tout comme l’équipe ADEF : M. Blais, directeur, et Mme Chazal, chargée de recrutements. Ceux-ci ont fait part de leurs impressions : « Pas toujours simple de recruter des Animateurs – Accompagnateurs, mais nous avons rencontré des élèves et étudiants motivés donc nous leurs donnons une chance ».

Les élèves et étudiants recrutés pour ADEF entourés d’une partie de l’équipe du projet.

Les élèves et étudiants recrutés pour ADEF entourés d’une partie de l’équipe du projet.

Ensuite M. Marine, Directeur Délégué aux Formations Technologiques et Professionnelles secteur industriel au lycée, également séduit, a proposé son aide, en accord avec les élèves-étudiants de STI2D, pour les faire participer à un projet technologique sur le thème du handicap, comme par exemple la fabrication d’une chaise flottante pour les activités d’été et de jeux extérieurs adaptés dans le cadre des séjours vacances.

Une réunion a eu lieu le mercredi 16 mai dans l’établissement en présence de tous les acteurs du projet STI2D-ST2S, le proviseur et les responsables pédagogiques, ainsi que les personnels d’encadrement de l’association en vue d’une mise en œuvre à la rentrée prochaine. Il a déjà été programmé des échanges entre les jeunes du lycée et le personnel de la résidence de Sarran dès le premier trimestre à venir.

M. Blais et Mme Chazal soulignent que certains élèves trouveront dans cette expérience une continuité dans leurs parcours scolaire, professionnel mais aussi personnel. Ils envisagent de prolonger ce partenariat avec l’établissement dans les années futures, ce qui motive fortement les équipes pédagogiques et de direction.

ADEF

.

.

www.vacances-handicap.com

PAROLES D’ELEVES recrutés par ADEF pour l’été à venir :

Léna : Je suis très contente de participer à cette aventure, je suis très calme et j’adore la musique. J’espère leur faire partager mes passions. Je dois partir au Mont  St Michel, je vais découvrir cette région aussi car je n’ai  que 18 ans et je suis très peu partie.

Sarah : Je suis très motivée par cette expérience, pouvoir accompagner des personnes en situation de  handicap. Je les aiderai au mieux dans les gestes de leur quotidien, je serai accompagnée par des professionnels de santé qui eux pourront m’apporter encore  beaucoup sur l’accompagnement. Je serai sur Sarran en Corrèze,  je suis contente de partager cette aventure car je veux poursuivre mes études l’année prochaine en passant  des Concours d’Infirmière.

Mathilde : Je suis contente de participer à cette aventure. Après un entretien au lycée, on a été recontactés par la responsable pour les séjours. J’apporterai mon aide, j’ai déjà effectué des stages qui m’ont permis d’approfondir mes compétences dans l’aide à la personne. Je veux poursuivre ensuite mes études donc ce séjour va m’apporter beaucoup et je vais découvrir des régions que je ne connais pas non plus. Ceci sera un plus sur mon cv.

Rémi : Pompier Volontaire depuis des années, j’adore le contact avec les gens. J’ai postulé pour pouvoir participer au  Séjours ADEF Résidences Vacances car je veux apporter mon aide dans cette aventure ; je serai 24h /24h avec eux donc cela me permettra d’approfondir mes compétences professionnelles en qualité d’animateur. Je trouve cela SUPER, je suis heureux de partir !

.

.

.

.

.

.

.

.


.

.

.

.

.