Articles avec le tag ‘Aurillac’

Vidéo du séjour en Angleterre 2019.

Vendredi 3 mai 2019

Les élèves ayant participé au voyage ainsi que les enseignants ont présenté leurs productions lors d’une soirée regroupant une centaine de personnes.

20190502_181923

Au programme:

- présentation bilingue de diaporamas par les élèves sur les thèmes:

  • L’école partenaire King’s Norton Boys’ School de Birmingham
  • Le street Art à Londres
  • Le Black Country Museum à Dudley

- Concours photos

- Chanson « Bohemian Rapsody »

- Film retraçant le séjour.

Un grand merci à notre école partenaire à Birmingham; King’s Norton Boys’ School et à Mme Tam OUAZZANI.

Un grand merci à tous les élèves pour leur bonne humeur et leur enthousiasme, éléments indispensable à la réussite du séjour.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Rencontre avec les résidents de la maison d’accueil spécialisée de Mercoeur: Une expérience enrichissante

Mardi 11 décembre 2018

.

Le 16 novembre 2018, dans le cadre du projet ST2S « handicap : un autre regard », les élèves de terminale ST2S2 et STI2D-SIN se sont rendus à la Maison d’Accueil Spécialisée de Mercœur en Corrèze. Cette structure héberge des adultes porteurs de handicaps  suite à des traumatismes crâniens.

.

Les élèves ont ainsi découvert le fonctionnement d’une MAS, et à partir de petits jeux et activités qu’ils avaient conçus, ils ont créée des liens avec les personnes porteuses de handicaps. Cela leur a permis de prendre conscience de leurs  difficultés et de leurs besoins spécifiques.

IMG_4226

A la suite de cet après-midi, les élèves de STI2D se proposent de  réfléchir à des solutions techniques pouvant améliorer le quotidien de ces personnes. Les  élèves de ST2S vont plutôt envisager des activités pour favoriser la mémoire et l’orientation des résidents.

IMG_5376

Un très grand merci à tous les résidents et tous les professionnels pour leur disponibilité et l’accueil qu’ils nous ont réservé.

.

.

.

.

.

.

.

.

Un pilote de Boeing 737 à la rencontre des élèves du BIA

Vendredi 7 décembre 2018

.

.

Jeudi 6 décembre, les 26 élèves inscrits à la préparation du Brevet d’Initiation Aéronautique ont eu la surprise de rencontrer et d’échanger pendant deux heures avec un jeune pilote de ligne.

.


Cet officier pilote n’est autre que Théo LAFORCE, ancien élève du Lycée qui a lui même passé le BIA en juin 2011. Les lycéens ont été étonnés par le parcours de Théo. Tout d’abord, en classe de seconde, Théo a passé le BIA. Passionné d’aéronautique, il a obtenu son diplôme avec la mention très bien et a poursuivi sa formation à l’Aéroclub du Cantal. Théo a pu voler seul à l’age de 15 ans et demi après avoir obtenu le Brevet de base avion. Deux ans plus tard, son bac S Sciences de l’Ingénieur en poche, il a décidé d’intégrer l’IUT de maintenance aéronautique à Toulouse Blagnac. Mais notre jeune pilote amateur a toujours désiré faire de sa passion un métier. Il a donc intégré l’école de pilote de ligne à Agen. A l’issue de sa formation, il a été recruté par la Compagnie RYAN AIR et vole sur Boeing 737 depuis 2 ans.

Théo Laforce entouré des élèves préparant le BIA

Théo Laforce entouré des élèves préparant le BIA

Théo LAFORCE a tout de suite répondu favorablement à l’invitation du Lycée Monnet-Mermoz. Il adore partager et transmettre sa passion. Les élèves ne s’attendaient pas à rencontrer un pilote de ligne de 22 ans et demi avec 2000 heures de vol. Après une brève présentation, les élèves l’ont assailli de questions. Ils ont ainsi découvert l’envers du décor, le quotidien du pilote, les préparatifs de chaque vols, les contraintes techniques, météorologiques, réglementaires…

Théo a insisté sur le fait que devenir pilote de ligne est à la portée de beaucoup de personnes. « Nous ne sommes pas des surhommes, il faut juste du sérieux, de la rigueur, du travail et chose indispensable; parler anglais« .

Les autres métiers de l’aéronautique ont également été évoqués (technicien de piste, contrôleur aérien, météorologue, …). L’aviation commerciale est en plein essor et ce secteur recrute énormément.

Remise des diplômes du BIA 2011 à Issoire où nous retrouvons Théo Laforce

Remise des diplômes du BIA 2011 à Issoire où nous retrouvons Théo Laforce

Nous remercions Théo LAFORCE pour sa disponibilité auprès des élèves du BIA et nous lui souhaitons « Bon vol » jusqu’à l’année prochaine où nous ne manquerons pas de le solliciter pour rencontrer la nouvelle promotion.

Les 26 élèves du BIA sont partis enchantés de cette rencontre.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Un concessionnaire automobile rencontre les bacs Pros Maintenance des Véhicules

Lundi 26 novembre 2018

Mardi 13 novembre, Christophe GUIET, concessionnaire PEUGEOT à Aurillac a rencontré une cinquantaine d’élèves de Bac Pro Maintenance des Véhicules  (secondes, premières et terminales).

20181113_133733

L’objectif de cette rencontre était de sensibiliser les élèves sur les évolutions du métier de technicien de maintenance automobile. Le chef d’entreprise était venu parler au nom de toute une profession qui recherche continuellement des techniciens qualifiés.

« Aujourd’hui, un technicien qualifié est très recherché et leur rémunération est en augmentation.  »

Christophe GUIET a insisté sur la formation continue des techniciens. Nos véhicules sont de plus en plus sophistiqués et le personnel suit régulièrement des formations. Ces métiers sont passionnants mais il faut un engagement et un dynamisme permanent de chacun.

20181113_133827

En conclusion , Chrisptophe GUIET a déclaré qu’un jeune qui a suivi une formation Bac Pro Maintenance des Véhicules et qui est plein de motivation n’aura aucun mal à être embauché sur la place d’Aurillac.

.

.

..


.

.

.

.

.

50 ans du BIA: Les élèves du lycée participent à un rassemblement académique

Vendredi 21 septembre 2018

Pour fêter les 50 ans du brevet d’initiation aéronautique (BIA), l’académie de Clermont-Ferrand a invité les lauréats de ce diplôme (session 2018) et leurs enseignants à participer à une journée exceptionnelle le 19 septembre à l’aéroclub Pierre Herbaud d’Issoire, au forum des métiers de l’aéronautique et à l’exposition Ailes et Volcans.

Près de 180 élèves auvergnats titulaires du BIA, parmi les 328 lauréats de cette année, ont répondu présents pour la cérémonie des 50 ans du BIA et leur remise de diplômes. 24 élèves du BIA du Lycée Monnet-Mermoz sur les 26 lauréats se sont donc rendus à l’aérodrome d’Issoire pour découvrir de superbes aéronefs mais aussi pour appréhender les multiples métiers qui leurs sont proposés dans le secteur de l’aéronautique.

Dans les allées de l’exposition Ailes et Volcans, les jeunes et leurs enseignants-accompagnateurs ont pu découvrir, grâce à la réalité virtuelle, l’intérieur de la structure d’un avion, piloter un Airbus A320 dans une cabine de simulation échelle 1 ou encore découvrir des pièces d’avion extraordinaires.

Au forum des métiers de l’aéronautique, ils ont pu s’entretenir avec les nombreuses entreprises de ce secteur, présentes en Auvergne. Ils ont également découvert les nombreux métiers que propose l’armée de l’air et la marine nationale dans l’aéronavale (pilote, contrôleur aérien, technicien…).

semaine-de-l-aeronautique-ailes-et-volcans_3986233

A l’aérodrome d’Issoire, les membres de l’aéroclub Pierre Herbaud leur avaient réservé un accueil extraordinaire. Outre la visite du site et de la collection Moniot, les élèves les plus méritants ont pu effectuer des baptêmes d’avion, de planeur et d’autogire.

Grace à une météo généreuse, la journée s’est magnifiquement déroulée. Elle s’est conclue par une surprise concoctée par l’Armée de l’air: un Alphajet est venu spécialement saluer tous les visiteurs du jour en faisant une boucle au-dessus des élèves.

20180919_144048

Les résultats à l’examen du BIA du lycée Monnet-Mermoz sont excellents.

Sur 27 élèves présents à l’examen, 26 ont décroché le diplôme  (96,3% de réussite) et 2 élèves ont eu la mention « Très Bien », 7 la mention « Bien » et 7 la mention « Asseez Bien ».

Les élèves inscrits à la préparation au BIA de la session 2019 ont accompagné leurs aînés et ont pu profiter des animations proposées.

Bon vol à eux.


DnhQ1eRXsAAPdKK

DnhRWC1XcAE0VxR

DnhRLCuXsAE-3wj

semaine-de-l-aeronautique-ailes-et-volcans_3986234

semaine-de-l-aeronautique-ailes-et-volcans_3986236

L’ensemble de l’équipe éducative remercie le Fond Social Européen pour le cofinancement de cette action.

Logo FSE

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Nouvelle vidéo de présentation de la Section Européenne Anglais

Vendredi 9 mars 2018

.

.

.

.

.

.

.

Les lycéens découvrent les métiers de l’aéronautique au travers de la BD

Vendredi 16 février 2018

Une exposition intitulée « Bulles d’air » a lieu au CDI du Lycée Monnet-Mermoz du 9 janvier au 6 février.  L’armée de l’air, via le CIRFA (Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées) met à la disposition des lycéens une vingtaine de panneaux retraçant les multiples métiers et aéronefs présents dans l’armée de l’air au travers d’un support familier: la bande dessinée.

Bulled-air-aurillac 2018 new

Huit dessinateurs sont présentés. Cela commence par l’incontournable Uderzo avec « Tanguy et Laverdure »  en passant par René Mazyn avec « La Patrouille de France » ou Eric Loutte avec la « Team Rafale ».

La médiathèque du bassin d’Aurillac participe également à cet évènement en mettant à disposition de nombreuses BD liées à l’aéronautique. De façon ludique, chaque visiteur découvre des faits historiques comme la traversée de l’Atlantique sud par Jean Mermoz ou la vie de Saint Exupery au sein de l’Aéropostale.

Expo Bulles d'air

Cette exposition est à la fois un préambule au festival de la BD du bassin d’Aurillac qui aura lieu au mois de mars et  une valorisation des multiples métiers proposées par l’armée de l’air. Comme le dit leur slogan : « Il faut tout une armée pour faire voler nos avions ».

Cette manifestation s’inscrit également dans la valorisation du Brevet d’Initiation à l’Aéronautique qui fête ses 50 ans.

BIA-50ans.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

L’incubateur d’entreprises « Catapulte » présentée aux BTS 1ère année

Jeudi 14 décembre 2017

Ce mercredi 13 décembre, plus de cent étudiants de BTS 1ère année ont rencontré Sébastien PISSAVY, président de l’association CATAPULTE.


Inédit dans le Cantal, cette association est un incubateur d’entreprises innovantes et ambitieuses.

20171213_111707

Catapulte vient de s’installer au village d’entreprises.

.
L’idée de créer un incubateur à Aurillac a germé dans l’esprit de Sébastien Pissavy, à partir d’un constat. « La tendance à la baisse de la création d’entreprises dans le Cantal. À la fois en volume et en qualité. » Plutôt que de se lamenter de cette situation, le créateur de jeuxvideo.com, fidèle à lui-même, a préféré l’action. Lui voit essaimer des incubateurs, pépinières, couveuses…, partout en France et notamment à Clermont-Ferrand, où la création du Bivouac l’inspire. Mais rien à Aurillac. « Un manque qui peut conduire des jeunes Cantaliens à créer ailleurs, remarque Sébastien Pissavy. Ce n’est pas une vue de l’esprit. Il y a des Cantalous hébergés par le Bivouac ».
Alors, même si « Aurillac ne sera jamais Clermont ou Toulouse », pour l’entrepreneur, le Cantal a sa carte à jouer. « Le but, c’est d’avoir quelque chose adapté au territoire qui puisse donner envie aux jeunes de créer. Et pourquoi pas donner envie aux gens de l’extérieur de venir créer ici. »

.
Depuis septembre, Catapulte soutient cinq porteurs de projet.

.

Parmi les services proposés, la mise à disposition de locaux sur son site, « aménagés pour offrir un environnement stimulant aux entrepreneurs », explique Sébastien Pissavy, l’un des onze fondateurs de cet incubateur.

Chaque entrepreneur dispose aussi d’un accompagnement. « C’est la colonne vertébrale de l’incubateur. On fait du coaching individuel, régulier. C’est moi qui me charge du coaching dans un premier temps. À terme, on aimerait avoir un permanent », souligne Sébastien Pissavy, fort de son expérience de créateur d’entreprise.

Des experts de l’association ou extérieurs seront amenés à intervenir dans cet accompagnement, en fonction des besoins. Des spécialistes pourront aussi animer des conférences. Par ailleurs, des ateliers collectifs réuniront tous les entrepreneurs. En plus de leur offrir une visibilité, Catapulte, qui a une dimension conviviale, veut être un lieu de bouillonnement d’idées, de rencontres, d’échanges qui pourraient donner lieu à des opportunités d’affaires et à de nouveaux projets. L’installation « stratégique » au village d’entreprises va aussi dans ce sens.

20171213_111400
Depuis des mois maintenant, l’entrepreneur aurillacois a pris son bâton de pèlerin pour donner forme à cet incubateur cantalien, soutenu par des partenaires privés et publics et mobiliser autour de cette initiative. « Entre 80 et 100 personnes pourraient adhérer à l’association. Ce n’est pas qu’une question de financement, c’est aussi important d’avoir des gens qui s’impliquent. Chacun peut apporter des choses », estime le responsable qui, avec les autres fondateurs, souhaite faire de Catapulte un projet de territoire. « C’est un projet qui nous plaît et dans lequel on met beaucoup d’énergie ».

Catapulte accompagne cinq projets « innovants ».


Stéphane Jagut travaille sur un projet d’inspection d’ouvrages à l’aide de drones. Ancien cordiste chez Lafarge, il faisait de l’inspection d’ouvrages sur des hauts fourneaux, des structures métalliques. Aujourd’hui, Il propose les mêmes services mais cette fois avec un drone?
Alexandre Vermeersch est  également accompagné dans son projet de  création de brasserie avec production et embouteillage de bière aux Quatre-Routes-de-Salers.
Didier Flipo, à la tête de Mon potager bio, a un projet d’e-learning pour apprendre à cultiver un jardin bio. Il est maraîcher bio et propose ses légumes au marché d’Aurillac. Catapulte l’accompagne dans sa création de formations en ligne pour apprendre aux particuliers à cultiver leur potager en bio. 6000 personnes le suivent sur Youtube.
David Peyral s’est aussi rapproché de Catapulte pour lancer un logiciel, « D Facto » à destination des artisans qui désirent mesurer et suivre la rentabilité de leurs chantiers.
Alexandra Bénonie a lancé une mercerie en ligne. « Cette jeune femme est arrivée dans le Cantal à la suite de la mutation de son conjoint. Spécialisée en marketing, elle a créé sa boîte, son blog : l’Etoile de coton, a écrit deux livres… Là, elle a besoin d’embaucher un premier salarié et d’un local… ». Catapulte lui loue une cinquantaine de mètres carrés au village d’entreprises.

.
Nous espérons que cette rencontre va susciter des idées et de l’ambition à nos étudiants de BTS.

.

.
Pour tout renseignement, contacter L’incubateur d’entreprises dans le Cantal

catapulte

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Village d’entreprises de Tronquières

14 avenue du Garric
15000 AURILLAC
Contact@catapulte.io
06.85.75.42.74
www.catapulte.io

.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.

.

Remise des diplômes du Brevet d’Initiation Aéronautique 2017: 100% de réussite

Vendredi 29 septembre 2017

.

.

Jeudi 28 septembre 2017 a eu lieu la remise des diplômes du Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA). Ce moment a permis aux 28 élèves qui suivent la formation  cette année de rencontrer leurs aînés. Le proviseur du lycée, Monsieur Gérard MARTY a félicité les 16 diplômés.


Encore une fois, le lycée Monnet-Mermoz affiche un résultat de 100% de réussite au BIA.


Parmi les 16 lauréats, Monsieur Marty a particulièrement félicité les 4 mentions « Trés bien », 7 mentions « Bien » et 3 « assez bien ».

Un débat avec l’ensemble des élèves a ensuite été engagé sur les multiples emplois possibles dans le domaine de l’aéronautique. Le partenariat fort depuis de nombreuses années entre l’Aéroclub du Cantal et le lycée Monnet-Mermoz a été souligné. Tous les élèves inscrits au BIA effectuent des vols d’Initiation avec l’instructeur pilote de l’Aéroclub.

Le proviseur a également insisté sur deux points importants:

- cette formation facultative est ouverte à tous les élèves de seconde,

- les principes physiques et technologiques abordés sont des compléments de formation importants pour ceux qui choisissent de s’orienter vers les filières Sciences de l’ingénieur et STI2D,

- chaque année, deux à trois élèves poursuivent leur formation aéronautique en passant leur brevet de base de pilote à l’Aéroclub du Cantal,

- un nombre croissant d’élèves s’orientent après le bac vers des formations aéronautiques.

.

20170928_171944

.

La nouvelle promotion va suivre les cours théoriques préparant au BIA et effectuera tout au long de l’année des vols d’initiation.


L’ensemble de l’équipe d’encadrement a souhaité  « BON VOL !  » aux jeunes lauréats.

.

.

.

.

.

.

.

Résultats du Bac: Un moment fort en émotion

Mardi 5 juillet 2016

Comme chaque année, les élèves de terminale attendent impatiemment l’ouverture des grilles du portail alors que le proviseur adjoint affiche les listes des admis.

20160705_090244

20160705_090601

20160705_090702

.

.

.

.

.

.