Articles avec le tag ‘BTS’

L’incubateur d’entreprises « Catapulte » présentée aux BTS 1ère année

Jeudi 14 décembre 2017

Ce mercredi 13 décembre, plus de cent étudiants de BTS 1ère année ont rencontré Sébastien PISSAVY, président de l’association CATAPULTE.


Inédit dans le Cantal, cette association est un incubateur d’entreprises innovantes et ambitieuses.

20171213_111707

Catapulte vient de s’installer au village d’entreprises.

.
L’idée de créer un incubateur à Aurillac a germé dans l’esprit de Sébastien Pissavy, à partir d’un constat. « La tendance à la baisse de la création d’entreprises dans le Cantal. À la fois en volume et en qualité. » Plutôt que de se lamenter de cette situation, le créateur de jeuxvideo.com, fidèle à lui-même, a préféré l’action. Lui voit essaimer des incubateurs, pépinières, couveuses…, partout en France et notamment à Clermont-Ferrand, où la création du Bivouac l’inspire. Mais rien à Aurillac. « Un manque qui peut conduire des jeunes Cantaliens à créer ailleurs, remarque Sébastien Pissavy. Ce n’est pas une vue de l’esprit. Il y a des Cantalous hébergés par le Bivouac ».
Alors, même si « Aurillac ne sera jamais Clermont ou Toulouse », pour l’entrepreneur, le Cantal a sa carte à jouer. « Le but, c’est d’avoir quelque chose adapté au territoire qui puisse donner envie aux jeunes de créer. Et pourquoi pas donner envie aux gens de l’extérieur de venir créer ici. »

.
Depuis septembre, Catapulte soutient cinq porteurs de projet.

.

Parmi les services proposés, la mise à disposition de locaux sur son site, « aménagés pour offrir un environnement stimulant aux entrepreneurs », explique Sébastien Pissavy, l’un des onze fondateurs de cet incubateur.

Chaque entrepreneur dispose aussi d’un accompagnement. « C’est la colonne vertébrale de l’incubateur. On fait du coaching individuel, régulier. C’est moi qui me charge du coaching dans un premier temps. À terme, on aimerait avoir un permanent », souligne Sébastien Pissavy, fort de son expérience de créateur d’entreprise.

Des experts de l’association ou extérieurs seront amenés à intervenir dans cet accompagnement, en fonction des besoins. Des spécialistes pourront aussi animer des conférences. Par ailleurs, des ateliers collectifs réuniront tous les entrepreneurs. En plus de leur offrir une visibilité, Catapulte, qui a une dimension conviviale, veut être un lieu de bouillonnement d’idées, de rencontres, d’échanges qui pourraient donner lieu à des opportunités d’affaires et à de nouveaux projets. L’installation « stratégique » au village d’entreprises va aussi dans ce sens.

20171213_111400
Depuis des mois maintenant, l’entrepreneur aurillacois a pris son bâton de pèlerin pour donner forme à cet incubateur cantalien, soutenu par des partenaires privés et publics et mobiliser autour de cette initiative. « Entre 80 et 100 personnes pourraient adhérer à l’association. Ce n’est pas qu’une question de financement, c’est aussi important d’avoir des gens qui s’impliquent. Chacun peut apporter des choses », estime le responsable qui, avec les autres fondateurs, souhaite faire de Catapulte un projet de territoire. « C’est un projet qui nous plaît et dans lequel on met beaucoup d’énergie ».

Catapulte accompagne cinq projets « innovants ».


Stéphane Jagut travaille sur un projet d’inspection d’ouvrages à l’aide de drones. Ancien cordiste chez Lafarge, il faisait de l’inspection d’ouvrages sur des hauts fourneaux, des structures métalliques. Aujourd’hui, Il propose les mêmes services mais cette fois avec un drone?
Alexandre Vermeersch est  également accompagné dans son projet de  création de brasserie avec production et embouteillage de bière aux Quatre-Routes-de-Salers.
Didier Flipo, à la tête de Mon potager bio, a un projet d’e-learning pour apprendre à cultiver un jardin bio. Il est maraîcher bio et propose ses légumes au marché d’Aurillac. Catapulte l’accompagne dans sa création de formations en ligne pour apprendre aux particuliers à cultiver leur potager en bio. 6000 personnes le suivent sur Youtube.
David Peyral s’est aussi rapproché de Catapulte pour lancer un logiciel, « D Facto » à destination des artisans qui désirent mesurer et suivre la rentabilité de leurs chantiers.
Alexandra Bénonie a lancé une mercerie en ligne. « Cette jeune femme est arrivée dans le Cantal à la suite de la mutation de son conjoint. Spécialisée en marketing, elle a créé sa boîte, son blog : l’Etoile de coton, a écrit deux livres… Là, elle a besoin d’embaucher un premier salarié et d’un local… ». Catapulte lui loue une cinquantaine de mètres carrés au village d’entreprises.

.
Nous espérons que cette rencontre va susciter des idées et de l’ambition à nos étudiants de BTS.

.

.
Pour tout renseignement, contacter L’incubateur d’entreprises dans le Cantal

catapulte

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Village d’entreprises de Tronquières

14 avenue du Garric
15000 AURILLAC
Contact@catapulte.io
06.85.75.42.74
www.catapulte.io

.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.

.

Présentation de la machine INTERLAB créée par les étudiants de BTS CRSA

Mercredi 15 juin 2016

A l’occasion de leur projet industriel de BTS, les étudiants de CRSA ont été mandatés par INTERLAB pour concevoir et réaliser un poste automatique de production pour soulager le travail d’une opératrice.

Ce projet a nécessité des compétences multiples : conception, étude mécanique, automatisme, programmation des automates, réalisation du chantier, câblage et mise en service, mise au point…

interlab1

Les 12 étudiants et étudiante ont eu fort à faire pour venir à bout de ce projet ambitieux, et l’esprit d’équipe et l’entraide ont été les moteurs de leur réussite.

Ce Lundi 13 Juin, le directeur de l’usine INTERLAB, monsieur JALENQUES, et son responsable d’études monsieur BUISSON, étaient aux côtés des étudiants pour une présentation à la presse, au groupe CANTAL INDUSTRIE, et aux représentants de la CCI, et pour mettre en marche ce système et valoriser le travail réalisé par les étudiants. La douzaine d’entrepreneurs présents en ont profité pour visiter les ateliers, et échanger avec les professeurs de nombreuses informations sur le parcours des étudiants, les contenus de leur formation, ou les filières industrielles présentes au lycée.

interlab2

Les emplois industriels représentent 48% des emplois dans le Cantal, et de nombreux secteurs recherchent des partenaires et des compétences. Nos jeunes étudiants l’ont bien entendu, et bien compris !

.

.

.

.

.

.

Rotary Club : un étudiant de BTS MUC invité pour un séminaire sur le e-commerce

Mercredi 8 juin 2016
Invité par le Rotary Club d’Aurillac, Sylvain Couderc, étudiant en 1re année de BTS MUC (Management des Unités Commerciales) au lycée Monnet-Mermoz à Aurillac, a participé comme 26 autres jeunes de 19 à 27 ans à un séminaire sur le thème du « e-commerce ».
Ce séminaire, organisé par le Rotary Club de Limoges, leur a permis de réfléchir sur des questions liées à l’e-commerce et à ses conséquences sur le paysage commercial. Ils ont travaillé à partir de témoignages de cadres de secteurs aussi divers que la grande distribution, la logistique, la sécurité ou la création de sites web.
Sylvain témoigne : « Ce sujet m’a paru très intéressant car il est parfaitement en adéquation avec les évolutions du secteur commercial. Ce séminaire m‘a passionné et surtout il mes sera très utile pour mon avenir. J’ai mieux compris la complémentarité qui existe entre un réseau physique de boutiques et un site web qui permet d’élargir la clientèle. »
Ce séminaire proposait aussi des activités de développement du leadership et des visites pédagogiques comme celle du centre logistique de « La Poste » à Limoges ou des locaux de l’entreprise « Agenda Discount ».
Pour remercier les membres du Rotary Club d’Aurillac qui l’avaient sélectionné, Sylvain leur a décrit ce séminaire dénommé Ryla (Rotary Youth Leadership Awards). Il a présenté le programme, les intervenants et a fait part de ses impressions très positives. Sylvain a alors indiqué : « cette expérience m’a permis de rencontrer de futurs dirigeants et de tisser des liens forts avec d’autres personnes de ma génération. Cela m’a permis de constituer un nouveau réseau avec des personnes de divers univers ce qui est très enrichissant et peut faciliter mes futurs projets. ».
Un verre de l’amitié a permis de clôturer cette soirée après que chacun ait eu à se réjouir de la qualité de la présentation.

.

.

Invité par le Rotary Club d’Aurillac, Sylvain Couderc, étudiant en 1re année de BTS MUC (Management des Unités Commerciales) au lycée Monnet-Mermoz à Aurillac, a participé comme 26 autres jeunes de 19 à 27 ans à un séminaire sur le thème du « e-commerce ».

Ce séminaire, organisé par le Rotary Club de Limoges, leur a permis de réfléchir sur des questions liées à l’e-commerce et à ses conséquences sur le paysage commercial. Ils ont travaillé à partir de témoignages de cadres de secteurs aussi divers que la grande distribution, la logistique, la sécurité ou la création de sites web.

Sylvain témoigne : « Ce sujet m’a paru très intéressant car il est parfaitement en adéquation avec les évolutions du secteur commercial. Ce séminaire m‘a passionné et surtout il mes sera très utile pour mon avenir. J’ai mieux compris la complémentarité qui existe entre un réseau physique de boutiques et un site web qui permet d’élargir la clientèle. »

Rotary Club Présentation Ryla 2

Ce séminaire proposait aussi des activités de développement du leadership et des visites pédagogiques comme celle du centre logistique de « La Poste » à Limoges ou des locaux de l’entreprise « Agenda Discount ».

Pour remercier les membres du Rotary Club d’Aurillac qui l’avaient sélectionné, Sylvain leur a décrit ce séminaire dénommé Ryla (Rotary Youth Leadership Awards). Il a présenté le programme, les intervenants et a fait part de ses impressions très positives. Sylvain a alors indiqué : « cette expérience m’a permis de rencontrer de futurs dirigeants et de tisser des liens forts avec d’autres personnes de ma génération. Cela m’a permis de constituer un nouveau réseau avec des personnes de divers univers ce qui est très enrichissant et peut faciliter mes futurs projets. ».

Un verre de l’amitié a permis de clôturer cette soirée après que chacun ait eu à se réjouir de la qualité de la présentation.

.
.
.

.
.
.
.

Le BTS MUC au cœur de la Relation Clients

Samedi 5 mars 2016

Les étudiants en 1ère année de BTS MUC (Management de l’Unité Commerciale) du Lycée, ont visité, fin janvier, le Centre de Relation Clients du Crédit Agricole à Sistrières.

Accueillis par Madame COUDERC, Responsable de la plateforme téléphonique, les étudiants ont pu découvrir les coulisses d’un centre d’appel.

Les Téléconseillers leur ont montrés en quoi consiste leur travail basé sur la recherche permanente de la satisfaction du client.

Il s’agit d’un métier qui nécessite un fort sens de l’écoute et du contact, dont le rôle est essentiel dans la stratégie de fidélisation.

PHOTO CA

Avec plus de 3 500 centres de relation clients et 273 000 collaborateurs sur le territoire français, la télévente s’impose dans tous les secteurs d’activité.

Le recrutement s’effectue à bac + 2, et permet une évolution rapide vers un poste à responsabilité tel que Chargé de Clientèle.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de rencontres régulières avec des professionnels, très enrichissantes pour de futurs managers.

.

.

.

.

.

.

L’entreprise Descours et Cabaud accueille les étudiants du BTS MUC

Lundi 7 avril 2014

Depuis un an maintenant, l’entreprise Descours et Cabaud a souhaité réaliser une information à destination des étudiants de BTS MUC du lycée Monnet Mermoz d’Aurillac. Ce partenariat permet de faire découvrir les métiers particuliers de la distribution à destination des professionnels : le B to B, Business to Business.

Le but de cette visite est de faire découvrir aux étudiants la richesse des métiers du B to B en s’appuyant sur l’expérience de l’entreprise Descours et Cabaud, leader de la distribution professionnelle dans divers secteurs d’activité comme l’industrie et le bâtiment.

20140227_111859

Franck MALLET, Directeur, et Laurent VINADEL, chef des ventes, ont présenté de façon très claire et détaillée les métiers de l’entreprise, son activité et son organisation. Les étudiants ont donc pu établir des liens concrets entre les enseignements suivis et leur application dans l’entreprise, plus précisément dans les domaines de la gestion commerciale, ou du management. L’équipe pédagogique et les étudiants tiennent à les remercier vivement pour leur accueil et leur disponibilité pour transmettre la passion de leur métier.

20140227_091602
Cette visite a sans aucun doute ouvert de nouvelles perspectives de carrière pour les étudiants du BTS MUC en soulignant l’attrait du commerce entre professionnels. Monsieur MALLET a d’ailleurs su capter l’attention des étudiants en présentant les opportunités d’emploi au sein de l’entreprise Descours et Cabaud. En effet, plus de la moitié des effectifs du groupe occupe des postes dans la fonction commerciale, et concerne donc particulièrement les étudiants du BTS MUC.

Les étudiants de Monnet lisent l’économie

Mercredi 10 avril 2013

Les étudiants des sections de BTS tertiaires du lycée Jean Monnet ont participé à la 3ème édition du prix national « Lire l’économie » organisé par le Ministère de l’Éducation nationale et celui de l’économie, des finances et du commerce extérieur. Ce prix récompense un auteur pour l’ouvrage favorisant le mieux, l’analyse et la réflexion économiques.

LireEco 004

Le lycée Jean Monnet participe à ce concours national depuis sa création en 2010. Pour celle-ci, leur enseignant d’économie Dario Chaudière avait inscrit trois sections de BTS MUC (management des unités commerciales) 1ère et 2ème années et de BTS SIO (services informatiques aux organisations) 1ère année de manière à faire naître une émulation supplémentaire entre les étudiants et faire profiter au plus grand nombre d’entre eux de la lecture des trois ouvrages sélectionnés en septembre dernier, par un panel d’économistes et de représentants du Ministère. Outre la participation au prix national, ces lectures permettent aux étudiants de développer leur culture économique sur des thèmes d’actualité et par la-même leurs connaissances dans l’optique d’une épreuve réputée difficile lors du passage de l’examen final.

Les trois auteurs sélectionnés pour cette édition étaient : François Bourguignon pour, La mondialisation de l’inégalité, aux éditions Le Seuil ; Daniel Cohen pour, Homo economicus, prophète (égaré) des temps nouveaux et, la fabrique de la défiance … et comment s’en sortir de Yann Algan, Pierre Cahuc et André Zylberberg, ces deux derniers ouvrages publiés aux éditions Albin Michel. Ces ouvrages ont fait l’objet d’une lecture attentive et critique depuis septembre dernier suivie de la rédaction d’une synthèse individuelle, avant la phase de détermination de leur lauréat et l’élaboration de la synthèse finale envoyée au Ministère.

À l’issue de cette consultation nationale entre lycées avec comme principe démocratique qu’un lycée détient un vote, c’est l’ouvrage la fabrique de la défiance … et comment s’en sortir qui a remporté le prix. Les trois coauteurs délivrent tout au long des 180 pages, la substance du mal français : incapable de nous estimer mutuellement, nous nous méfions de tout, des autres en général, des collègues, des voisins, des supérieurs, des patrons, des politiques, des riches et aussi des pauvres. Le quotidien des Français : l’enfer … c’est les autres ! Ceci lu et reconnu, les auteurs et à leurs suites les étudiants concluent dans un élan optimiste, que la confiance aussi se fabrique. À méditer !

CONCOURS «JEUNES, CRÉEZ VOTRE ENTREPRISE»

Mercredi 5 mai 2010

Jeudi 29 avril 2010

 

 

Les élèves de Seconde option IGC, de 1re STG Communication et les étudiants de BTS MUC1 et IG1 ont participé brillamment au Concours « Jeunes, créez votre entreprise ».

En effet, ce jeudi 29 avril, les jeunes présentaient leurs projets devant un jury réuni par l’Inspection Académique, la Chambre de Commerce et d’Industrie et l’Association EGEE (Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise).

VueEnsemble_petit

Devant un parterre rassemblant plus de 130 personnes (dont 110 élèves), des projets variés et bien construits ont été présentés.

Ces projets, qui avaient fait l’objet d’une présélection, étaient les suivants :

> Mac Bougnat (2e IGC) : restauration rapide à base de produits et de recettes locales ;

> Médicapac (1re STG Communication) : projet de création d’emballages révolutionnaires pour les produits pharmaceutiques permettant de supprimer la notice. Ce projet a obtenu le 1er prix des Lycées ;

Projet MediacaPac

Projet MédicaPac des première COM

> Maison des Trappeurs (BTS1 MUC et IG) : lieu de loisirs (bar sans alcool, discothèque, jeux…) pour les 12/17 ans ;

> Déco-Bio : magasin de vente et de conseils sur les matériaux et les produits de décoration écologiques ;

> Manga mania : espace détente (librairie, bibliothèque, espace, jeux boissons et snack) orienté manga. Ce projet a reçu le 1er prix dans la catégorie des BTS.

Projet Manga mania des BTS

Projet Manga mania des BTS

Le prix Coup de cœur a été attribué au projet « Triplex » présenté par la classe de 1re STG Communication du Lycée de Haute Auvergne à Saint-Flour.

BRAVO à toutes et à tous, élèves, étudiants et enseignants, pour votre implication dans cette belle aventure de la création d’entreprise !

Cap sur l’Emploi

Vendredi 9 avril 2010

Jeudi 8 avril 2010

Cap sur l'Emploi

Après un Bac Pro ou un BTS, comment décrocher un emploi ?

La réponse a été en grande partie apportée à la cité scolaire en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) et le Centre d’Information et d’Orientation (CIO) d’Aurillac.

Ce Forum, préparé par le CIO avec les lycées Jean Monnet et Jean Mermoz, s’adressait aux élèves et étudiants des classes de Terminales de Bac professionnel et de Brevet de Technicien Supérieur , deux diplômes qui, s’ils permettent d’envisager des poursuites d’études, débouchent néanmoins le plus souvent sur une entrée directe dans la vie active.

Il a pour objectif de les informer et de les mobiliser sur les démarches à mettre en œuvre pour favoriser leur insertion professionnelle. Au travers de 3 ateliers le matin, les jeunes ont pu échanger avec l’ensemble des partenaires présents, acteurs du monde économique et professionnels de l’insertion ou de la formation : chefs d’entreprise, chambres consulaires, Pôle Emploi, mission locale, agence d’intérim, GRETA :

1. L‘accompagnement vers l’emploi : Connaître les services de la Mission Locale, du Pôle Emploi (domaines d’intervention, suivi, accompagnement, techniques de recherche, disponibilité des offres d’emploi, …).

2. L’intérim et la formation tout au long de la vie : Exigences, profils de postes, modalités de recrutement, contrats de travail. Les contrats en alternance, la formation continue, la VAE.

3. Les concours externes de la Fonction Publique : Les opportunités dans le Cantal, les possibilités d’accompagnement.

Témoignages de chefs d’entreprises cantaliens à la CCI

L’après-midi, les élèves et étudiants ont pu dialoguer et s’inspirer de la riche expérience de 4 chefs d’entreprises dans le cadre de l’opération Cantal’Envie d’Entreprendre. C’était un temps fort de partenariat entre la CCI et l’Education Nationale destiné à valoriser le rapprochement entre le monde de l’entreprise et de l’éducation.

Un grand merci à Mme Murielle Sergent d’Home Staging, à M. Gérard Laporte de Cantal Vins, à M. Damien Chadefaud de l’école de paramoteur et à M. Laurent Dalmas.

Cliquez sur ce lien (Cap sur l’Emploi) pour télécharger un document créé par le CIO d’Aurillac qui contient des quantités d’informations utiles sur la recherche d’emploi.