Articles avec le tag ‘BTS MUC’

Les BTS MUC et SIO participent à une conférence économique.

Vendredi 24 mai 2019

Christine Labrousse, Directrice départementale de la Banque de France a dispensé vendredi dernier au Lycée Monnet-Mermoz une conférence sur les missions assignées à la Banque de France, et sur deux thèmes d’actualité : les crypto-actifs et les monnaies locales.

L’intervention portant sur ces thèmes s’est déroulée dans la fonctionnelle salle polyvalente du lycée en présence des 50 étudiants de première année du BTS MUC (management des unités commerciales) et de deuxième année du BTS SIO (services informatiques aux organisations), de la direction de l’établissement, et d’une dizaine de personnes de la communauté éducative du lycée.

Cette conférence -la sixième organisée dans l’enceinte du lycée- s’inscrit dans une démarche de partenariat entamée avec l’institution depuis 2012 à l’instigation de Dario Chaudière, professeur d’économie en BTS, permettant ainsi d’apporter un avis externe et averti aux étudiants.

Les étudiants avec Mme Labrousse et M. Chaudière

Les étudiants avec Mme Labrousse et M. Chaudière

La première partie a été consacrée aux nombreuses missions de l’institution, dont l’antenne départementale vient il y a peu, de transférer son siège historique aurillacois, de l’Avenue de la République, dans les locaux de la CCI.

La deuxième partie était consacrée aux thèmes d’actualité. Débutant par une présentation des crypto-actifs, plus connu du grand public sous le nom de crypto-monnaies, Christine Labrousse a axé son exposé sur le plus renommé d’entre eux : le Bitcoin créé en 2009. Ainsi furent abordés : sa naissance, son utilisation, ses finalités mais aussi … sa part d’ombre et ses dangers.

Dans une dernière partie, le thème des monnaies locales -qui sont des monnaies complémentaires de l’Euro- reconnues par la loi Economie sociale et solidaire de 2014, a été présenté. Utilisées sur un territoire restreint, celles-ci permettent de développer l’économie locale, comme « La Doume » dans le Puy-de-Dôme.

L’intervention d’une durée de deux heures, s’est clôturée avec une séquence d’échanges entre les étudiants, les participants et Christine Labrousse autour d’une série de questions-réponses, permettant d’apporter certains éclaircissements, compléments et au final, d’appréhender au mieux les thèmes abordés.

.

.

.

.

.

.

.

.


Une journée dédiée à la créativité

Jeudi 14 mars 2019

L’association EPA (Entreprendre Pour Apprendre) et le Crédit Agricole Centre France invitent les étudiants de BTS MUC à un challenge centré sur l’innovation.

Mercredi 11 février 2019, 8h30,  les étudiants de 1ère année BTS M.U.C (Management des Unités Commerciales)  du lycée Monnet-Mermoz se retrouvent  dans les locaux du Crédit Agricole Centre France dans la zone Industrielle de la Sistrière à Aurillac.

1

Après un accueil chaleureux par les équipes d’EPA et du Crédit Agricole Centre France, ils découvrent le défi à relever en équipe et dans la journée : Imaginer un produit permettant de valoriser leur territoire et commercialisé par une banque.

2

3

Le programme est intense : les équipes sont constituées, un coach professionnel du Crédit Agricole est désigné pour chaque équipe, 30 minutes pour trouver une idée , 1h pour élaborer une stratégie commerciale, 1h dédiée au support de communication, 1h pour rédiger une “Fiche synthèse” du projet…14H30, chaque équipe se présente devant un jury constitué de deux administrateurs et deux collaborateurs du Crédit Agricole Centre France. Ils ont quatre minutes pour convaincre.

4

15h30, le jury livre son projet “Coup de Coeur” et remet les certificats de participation.

5

L’organisation impeccable et l’orchestration des différentes phases de la journée, ainsi que l’implication active et joyeuse de tous, ont permis l’émergence de beaux projets.

En apportant leur expertise, les collaborateurs d’EPA et du Crédit Agricole ont permis aux étudiants en BTS MUC de développer leur esprit créatif, de stimuler leur capacité à s’organiser, à travailler en équipe, communiquer, prendre des décisions et prendre la parole en public.

Les étudiants se rappelleront de cette journée intense en émotion….Tous se sont surpris par leur capacité à relever le défi!

.

.

.

.

.

.

.

.

Journée d’intégration pour les BTS MUC 1ère année

Vendredi 29 septembre 2017

Lundi 11 septembre 2017,

Les étudiants de BTS MUC (Management des unités commerciales) ont bénéficié d’une journée d’intégration.

integration_bts_muc1

Au programme :

  • La matinée a été consacrée à la découverte de la classe de BTS MUC 1ère année au travers de jeux de communication mis en place par M. Couderc, intervenant théâtre. Cela a permis aux étudiants de mieux se connaitre, de découvrir leurs professeurs, mais également de poser les premières bases de la communication  commerciale.
  • L’après-midi, les étudiants de BTS MUC 1ère et 2ème années ont été regroupés en équipes afin de réaliser un jeu de piste dans Aurillac au départ du lycée. Pour gagner, ils ont dû résoudre des énigmes, déterminer leur circuit dans la ville, prendre des contacts afin de réaliser des trocs et réaliser des photos….. Des liens entre les 2 classes ont ainsi pu être créés.

integration_bts_muc2

Equipe 9

Bravo à tous les étudiants pour leur brillante participation et bien sûr, mention particulière pour les équipes 9, 13 et 7 qui sont montées sur le podium. Ils ont gagné des places de cinéma ou des stylos.

Equipe 13

Equipe 13

Equipe 7

Equipe 7

.

.

.

.

.

.

.

Découverte des enjeux des nouvelles technologies pour les BTS MUC

Vendredi 14 avril 2017

À l’initiative d’Isabelle Milvaque, leur professeur de management des entreprises, la classe de BTS MUC 2ème année (Management des Unités Commerciales) du lycée Monnet-Mermoz d’Aurillac a accueilli Patrick Chiva, gérant de Chiva Immobilier.

Avant d’intégrer la vie active ou une licence professionnelle, les étudiants ont pu échanger sur les exigences du monde professionnel actuel. En effet, l’intervenant a abordé le recrutement, la formation, la motivation du personnel.

Mais le cœur de son intervention a porté sur les nouvelles technologies au service de la promotion d’une enseigne (réseaux sociaux, vidéos…). Ce moment d’échange devrait ainsi permettre aux étudiants de mieux appréhender les épreuves de l’examen qui commencent dès le 9 mai.

photo intervention 3 bis

.

.

.

.

.

.

.

L’enseigne E.Leclerc se dévoile aux BTS MUC

Dimanche 5 mars 2017

Les étudiants de BTS MUC 1ère année du lycée Monnet Mermoz ont rencontré M. Chauvet, PDG de l’enseigne E. Leclerc à Aurillac.

Dans le cadre de leur cours sur la gestion de la relation commerciale les étudiants ont pu, grâce à l’intervention de M. Chauvet, développer leur culture commerciale et approfondir le lien entre leur enseignement et sa mise en pratique dans le cadre du développement de l’enseigne E. Leclerc.

Leclerc2

M. Chauvet a présenté aux étudiants la structure nationale de l’enseigne E. Leclerc afin de mieux leur faire comprendre le fonctionnement du « commerce associé » et des entreprises indépendantes qui le composent.

Au niveau d’Aurillac, La présentation détaillée de la démarche de réflexion préalable à la création de l’enseigne « Espace culturel E. Leclerc » à Aurillac a été très appréciée. Les étudiants ont pu ainsi mesurer l’importance de la maîtrise des techniques d’étude de marché dans le cadre de l’implantation d’une enseigne.

Nous remercions M. Chauvet pour sa disponibilité et son enthousiasme qui pourraient avoir suscité des vocations d’entrepreneurs parmi les étudiants.

Leclerc1

.

.

.

.

.

.

.

Des lycéens participent au Prix national « Lire l’économie »

Vendredi 9 décembre 2016

Pour la 7ème année consécutive, le lycée Monnet-Mermoz a participé au Prix national « Lire l’économie » organisé par le Ministère de l’Education nationale. Les étudiants  du BTS MUC du lycée ont confronté leurs avis au cours d’un atelier final, destiné à faire émerger leur choix.

monnet

Les étudiants de 1ère année du BTS MUC (Management des unités commerciales) inscrits et encadrés par leur professeur d’économie Dario Chaudière, ont concouru de nouveau à ce prix à vocation économique et de portée nationale sous l’égide du Ministère de l’Éducation nationale.

À noter que le lycée Monnet-Mermoz est l’un des rares lycées français à avoir participé à toutes les éditions depuis la création du prix, dont l’objectif principal est de permettre aux élèves de se familiariser avec le langage et la pensée économiques et de saisir les enjeux économiques contemporains.

Trois ouvrages étaient retenus pour cette année par le Ministère et proposés à la lecture des élèves dès la rentrée scolaire. Pour cette 7ème édition, les ouvrages en lice étaient : « Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses »  de Philippe Askenazy, « La folie des banques centrales » de Patrick Artus / Marie-Paule Virard, et « L’homme nu. La dictature invisible du numérique » de Marc Dugain / Christophe Labbe.

Après une première phase qui s’est déroulée depuis le mois de septembre consacrée à la lecture des ouvrages, chaque étudiant a pu défendre ardemment son choix, et exprimer une opinion construite lors du débat final visant à établir le lauréat pour le lycée Monnet-Mermoz. Le choix de la majorité des étudiants aurillacois s’est porté sur l’ouvrage de Philippe Askenazy.

La participation à ce prix national a permis aux étudiants de défendre leur avis personnel, et de débattre sur les différents sujets abordés dans les ouvrages, mais aussi de consolider leurs connaissances économiques et leur culture générale.

Ils ont dernièrement fait parvenir au Ministère leur choix, lequel est pris en compte au niveau national selon un principe des plus démocratiques : chaque lycée participant possède une voix.

.
.
.
.
.
.
.

Les BTS tertiaires participent au Prix national « Lire l’économie »

Lundi 8 février 2016

Pour la 6ème année consécutive, le lycée Monnet-Mermoz a participé au Prix national « Lire l’économie » organisé par le Ministère de l’Education nationale. Les étudiants  des deux BTS du secteur tertiaire du lycée ont confronté leurs avis au cours d’un atelier  destiné à faire émerger le choix du lycée.

Les étudiants des BTS SIO (services informatiques aux organisations) 1ère et 2ème année, BTS MUC (Management des unités commerciales) 2ème année inscrits et encadrés par leur professeur d’économie Dario Chaudière ont concouru de nouveau à ce prix à vocation économique et de portée nationale. À noter que le lycée Monnet-Mermoz a participé à toutes les éditions depuis la création du prix.

Celui-ci vise à sensibiliser les étudiants aux grands enjeux économiques contemporains et actuels dans une période où malheureusement l’économie, ou plus précisément ses déséquilibres, est omniprésente et au sortir d’une COP 21 a priori encourageante.

Trois ouvrages étaient retenus par le Ministère et proposés à la lecture aux classes participantes. Pour cette 6ème édition, les ouvrages en lice étaient : « Les ennemis de l’emploi » de Pierre Cahuc, André Zylberberg aux éditions Flammarion ; « Un nouveau monde économique – Mesurer le bien-être et la soutenabilité au XXIème siècle » d’Eloi Laurent et Jacques Le Cacheux chez Odile Jacob et « Les clés de la puissance » de Jean-Louis Beffa aux éditions du Seuil.

Après une première phase qui s’est déroulée depuis le mois de septembre consacrée à la lecture des ouvrages, chaque étudiant a défendu ardemment son choix lors du débat final visant à établir le lauréat pour le lycée Monnet-Mermoz, ainsi que les arguments et la synthèse finale envoyés au Ministère. Le choix de la majorité des étudiants aurillacois s’était porté sur le premier ouvrage précité.

Lire_l_eco

La participation à ce prix national a permis aux étudiants de défendre leur avis personnel et de débattre sur les différents sujets abordés dans les ouvrages, mais aussi de consolider leurs connaissances économiques et leur culture générale.

Ils ont fait parvenir au Ministère leur choix, lequel est pris en compte au niveau national selon un principe des plus démocratiques : chaque lycée participant possède une voix.

Le Prix Lycéen « Lire l’Économie » a été remis à Jean-Louis Beffa pour « les clés de la puissance » le 2 décembre dernier par la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche Najat Vallaud-Belkacem.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Les étudiants au coeur de la COP21

Mardi 29 décembre 2015
Depuis deux semaines, les étudiants des BTS MUC (management des unités
commerciales) et SIO (services informatiques aux organisations) sont sensibilisés aux
enjeux de la COP 21 qui vient de s’ouvrir au Bourget jusqu’au 15 décembre.

Depuis deux semaines, les étudiants des BTS MUC (management des unités commerciales) et SIO (services informatiques aux organisations) sont sensibilisés aux enjeux de la COP 21 qui vient de s’ouvrir au Bourget jusqu’au 15 décembre.

À l’instigation de leur professeur d’économie Dario Chaudière, les étudiants du Lycée Monnet-Mermoz ont pu débattre sur les enjeux de la COP 21 à partir de leurs interrogations et connaissances mais aussi, de leurs comportements en tant que citoyen. L’objectif principal était bien sûr de répondre à celles-ci, mais aussi de les sensibiliser aux rôles d’acteurs qu’ils ont à jouer dans cette période cruciale pour l’histoire de notre planète.

Certaines questions ont été récurrentes parmi les étudiants : que signifie d’abord COP 21 ? Il s’agit de la 21ème conférence sur le climat, -conference of the parties- en anglais, sous l’égide des Nations-Unies. Pourquoi les USA ne veulent pas d’un accord juridique contraignant ? Le Président Obama ne pourrait pas faire ratifier un tel texte devant le Congrès américain, qui s’est déjà prononcé contre. Pourquoi 2° et pas 3° ? Parce qu’il s’agit du compromis a minima, issu des COP –considérées ratées- de Copenhague en 2009 et de Cancun en 2010. Pourquoi un objectif de 2° par rapport à l’ère préindustrielle ? C’est un plafond fixé par le GIEC –groupe d’experts international pour le climat- pour lequel l’humanité serait capable de s’adapter, au-delà … on ne sait pas ! Tous les pays du monde sont-ils concernés ? Presque. Et 195 en tout cas par l’intermédiaire d’experts et de contributions déjà remises au secrétariat de la conférence et dont l’apport est déjà jugé insuffisant pour respecter la limite de 2° ! Par contre un consensus parmi les étudiants se dégagent pour comprendre que les pays émergents demandent des compensations aux pays industrialisés -100 milliards de $ par an d’ici 2020- qui polluent la planète depuis le début de l’ère préindustrielle et possèdent vis-à-vis d’eux, d’une dette écologique ; que les dirigeants de certaines îles du Pacifique et d’Asie soient très apeurés par la montée des eaux et la multiplication des différents cataclysmes récurrents ces dernières années.

DSC00232

Pour conclure les débats devant les différentes classes et insister sur l’objectif principal de la COP 21, à savoir contenir la hausse moyenne de la température à 2° voire 1,5° -comme souhaité par le Président de la République en ouverture de la conférence- une analogie a été effectuée par leur enseignant avec le corps humain : si un accord contraignant n’était pas trouvé à Paris, la température moyenne sur la terre augmenterait de 4° d’ici l’année 2100. Quels impacts cette hausse non maîtrisée aurait-elle sur vous ? La température moyenne du corps humain est de 37°, lorsqu’elle augmente de 2°, vous êtes souvent très mal, alité et vous travaillez moins … ou pas du tout ; à 3° de plus, vous restez chez vous ou êtes hospitalisé ; à 4° de plus, vous êtes …

.

.

.

.

.

Cordées de la réussite: rencontre avec des professionnels au lycée.

Lundi 9 mars 2015

Dans le cadre d’une journée dédiée aux Cordées de la Réussite 7 étudiants de 1ère année de BTS MUC (Management des Unité Commerciales) et 5 étudiants de 2ème années de l’IUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) ont organisé une conférence-débat sur le thème « l’évolution des métiers commerciaux ».

Depuis 4 ans maintenant, l’IUT GEA, les lycées E.DUCLAUX, R.CORTAT et MONNET-MERMOZ, travaillent ensemble au sein de la « Cordée de la réussite Alizée Cantal » pour pousser des élèves méritant à développer leur ambition. Cette cordée conduit aussi des jeunes de terminale à découvrir des études de l’enseignement supérieur dans le domaine du commerce, du management et de la gestion disponibles au sein de la ville.

IMG_3487

Cette journée, organisée le lundi 2 Mars par les étudiants au lycée Monnet Mermoz, a réuni 5 professionnels dans des secteurs aussi divers que la grande distribution, l’assurance et les magasins spécialisés afin de débattre des thèmes de « l’évolution des métiers commerciaux » et de la « création d’entreprise ». Différents témoignages d’élèves montrent que la journée a été un franc succès : les lycéens ont pu développer leur connaissance du fonctionnement des entreprises et découvrir les opportunités de  poursuite d’étude offertes à Aurillac (BTS MUC et DUT GEA).

Cette conférence proposait également des ateliers recrutement. Une soixantaine d’élèves ont pu échanger avec les professionnels sur les postes proposés, les profils recherchés ou encore les méthodes de recrutement. Les lycéens ont bénéficié de conseils avisés pour les aider dans leur démarche de recherche de stages et d’emplois. Un élève de terminale professionnelle commerce a déclaré à l’issue de ces ateliers : « Avoir l’avis de quatre professionnels de différents secteurs m’a permis de connaître les démarches à suivre pour un entretien d’embauche ainsi que le comportement à avoir ».

Les étudiants du BTS MUC et de l’IUT GEA remercient les professionnels présents : M. DUPUY (la Grande Récré), M CUESTAS (Lapeyre), M DELORD (Groupama), M MALARANGE (Just coffee Shop 1989) et M CHAUVET (E. Leclerc) qui ont fait de cette journée une belle opportunité d’échange entre le monde de l’entreprise et les jeunes présents.

Le directeur départemental de la Banque de France au Lycée.

Vendredi 28 novembre 2014

Mercredi dernier, M. Jean-Louis Frutière, Directeur départemental de la Banque de France a dispensé au Lycée Jean Monnet, une conférence sur la croissance économique française.

L’intervention portant sur ce thème économique d’actualité s’est déroulée devant les 35 étudiants de première année du BTS MUC (management des unités commerciales). Le thème support de l’intervention cette année, tient une grande importance dans le programme de cette matière.

Cette conférence s’inscrit dans une démarche d’association depuis trois années avec l’institution créée en 1800, à l’instigation de Dario Chaudière, professeur d’économie en BTS, permettant ainsi d’apporter un œil externe et averti aux étudiants.

M. Frutière a débuté la conférence en présentant dans un premier temps la situation de notre pays en termes de croissance économique. Notons que le FMI (fonds monétaire international) prévoit une croissance de 0,4% pour 2014 et 1% pour 2015, laissant entrevoir quelques soupçons de reprise pour la France.

les étudiants avec M. Frutière à droite (Directeur départemental BDF) avec les étudiants, lors de la séance des questions-réponses.

les étudiants avec M. Frutière à droite (Directeur départemental BDF) avec les étudiants, lors de la séance des questions-réponses.

Successivement, il a présenté les facteurs et les leviers de la croissance économique (consommation des ménages, investissement des entreprises, dépenses publiques, commerce extérieur) en France, puis effectué les comparaisons avec nos voisins européens au moyen de données actualisées à l’appui. L’impact du niveau de la croissance sur l’emploi et le taux de chômage a été abordé dans une période où celui-ci est l’indicateur numéro 1 suivi par notre gouvernement.

Pour finir cette conférence sur une note positive, M. Frutière a présenté les atouts de la France –et il y en a malgré le pessimisme ambiant régnant dans notre pays depuis quelques années- en s’appuyant sur des entreprises françaises leaders sur leurs marchés respectifs.

L’intervention d’une durée de deux heures s’est achevée avec une séquence d’échanges entre les étudiants et M. Frutière, autour d’une série de questions-réponses permettant d’apporter aux étudiants certains éclaircissements, et au final de bien appréhender l’importance de la notion de croissance économique.