Articles avec le tag ‘La Mal Coiffée’

Cariocas et cornemuse : de jeunes occitans à la rencontre du Brésil

Jeudi 21 juin 2012

Les élèves de l’option « occitan » de la cité scolaire MONNET-MERMOZ d’Aurillac et du collège Marcelin BOULE de Montsalvy ont réalisé tout un travail autour des liens qui unissent les cultures occitanes et brésiliennes.

Les objectifs poursuivis étaient multiples. Dans un premier temps, il s’agissait de montrer en quoi l’occitan est une langue proche des autres langues latines et notamment du portugais :

les élèves ont étudié un extrait de l’album « les 7 boules de cristal » des aventures de Tintin, d’abord en occitan et ensuite en portugais pour montrer les ressemblances fortes entre les deux langues.

Ont ensuite été présentés les croisements entre les deux cultures. Ainsi les troubadours occitans ont fortement influencés la littérature portugaise et sont donc étudiés dans les universités brésiliennes. D’autre part, les apports culturels brésiliens sont fréquents chez de nombreux artistes occitans contemporains (La Talvera, Massilia Sound System, Fabulous Trobadors, La Mal Coiffée, Bombes 2 Bal…).

Enfin, comme pour la culture occitane en France, de nombreuses langues et cultures indigènes du Brésil sont en danger, menacées qu’elles sont par la culture dominante et la mondialisation.

Pour mener à bien ces objectifs, deux rencontres ont été organisées. Une première avec Marcio de Oliveira, jeune étudiant brésilien originaire de Recife. Marcio a découvert la langue d’oc à travers l’étude des textes des troubadours à l’université de Pernambuco. De là est née une véritable passion pour la langue et la culture occitane qui l’ont conduit, non seulement à apprendre cette langue, mais aussi à mener un travail de recherche sur le théâtre occitan. Aujourd’hui, parallèlement à ses recherches, Marcio est chargé de communication à mi-temps à l’Institut d’Etudes Occitanes de Toulouse. Ce dernier est venu dans les classes du collège et du lycée pour parler, en occitan, de son parcours, de son expérience et bien sûr de son pays.

GrailOli 009

le groupe Grail’Oli

C’est ensuite le groupe Grail’Oli qui est venu animer un atelier avec les élèves d’occitan du collège et du lycée regroupés dans la cité scolaire Monnet Mermoz pour l’occasion. Ce groupe de musiciens de rue venu de Montpellier propose une musique métisse à base de hautbois catalans, de percussions brésiliennes et de chants occitans, brésiliens, espagnols et créoles. Après avoir offert un concert à l’ensemble des élèves de la cité scolaire (voir photo), le groupe composé pour l’occasion de 8 musiciens a fait chanter et danser les élèves d’occitan pendants plus de 2 heures. Une chaude après midi pour tout le monde !