Articles avec le tag ‘Sciences de l’Ingénieur’

Les élèves de seconde mettent en oeuvre la fabrication par découpe laser

Mardi 9 mai 2017

Le lycée Monnet-Mermoz a fait l’acquisition d’un système de fabrication de pièce par découpe laser. Cette technologie de pointe utilisée dans de nombreux domaines (communication, mode, aéronautique,… ) est abordée dés la classe de seconde en enseignement d’exploration SI (Sciences de l’Ingénieur).

Un thème a été choisi: « la fusée de décoration ».

2017-04-13 16.48.42

Les élèves ont conçu sur logiciel de modelage volumique 3D « Solidworks » une fusée. Par la suite, ils ont fabriqué la fusée en carton à l’aide de la machine de découpe laser.

La découpe laser va également être utilisée par les classes de bac S SI et STI2D lors de leurs projets ainsi que les étudiants de BTS CRSA.

Un projet de plaques signalétiques pour l’ensemble de la cité scolaire est à l’étude.

Une veille technologique permanente est réalisée par l’équipe pédagogique. Il est important que le lycée propose des formations correspondantes aux usages et pratiques d’aujourd’hui et de demain.

2017-04-13 16.46.40.

.

.

.

.

.

Thomas, Valentin et Pierre ont remporté le 1er prix des Olympiades des sciences de l’ingénieur

Dimanche 29 juin 2014

Thomas Biffaud, Valentin Fabre et Pierre Kurdzielewicz, élèves au lycée Monnet-Mermozont remporté les Olympiades des sciences de l’ingénieur à Clermont-Ferrand, avec leur robot ramasseur de déchets.

Belle récompense pour le lycée Monnet-Mermoz. Trois élèves de terminale S option « sciences de l’ingénieur » ont été primés pour avoir imaginé un robot ramasseur de déchets.


Un robot malin conçu par des lycéens


olympiade_des_sciences_de_l_lingenieur


Le robot avance son bras articulé. Une petite porte s’ouvre. Il ramasse une canette et la remonte à l’intérieur d’une boîte en bois. Une manette dans les mains, Pierre Kurdzielewicz commande l’engin à distance.

Avec deux camarades de classe, Valentin Fabre et Thomas Biffaud, il a remporté le 1 er prix lors de la finale académique des Olympiades des sciences de l’ingénieur. Les trois élèves de terminale S du lycée Monnet-Mermoz ont conçu un robot ramasseur de déchets.

Cette idée originale leur a d’abord permis de remporter l’épreuve organisée le 24 avril à l’IFMA (Institut français de mécanique avancée) de Clermont-Ferrand. Ils avaient face à eux 23 équipes. « Nous avons été surpris de gagner », lancent les trois jeunes âgés de 18 ans.

L’idée a germé lors du festival de théâtre de rue d’Aurillac. « Nous avons remarqué qu’il y avait toujours plein de canettes par terre, raconte Pierre Kurdzielewicz. Nous avons imaginé une sorte de robot clown pour sensibiliser au ramassage des déchets. »


Le projet, débuté en octobre dernier, leur a demandé plus de 100 heures de travail. « Nous nous sommes inspirés du robot du film d’animation Wall-E. Nous avons étudié ses mouvements pour voir si c’était réalisable. Nous cherchions un mouvement de translation avec une rotation. »


http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif

Aidés par Jean-Jacques Bertheol et Jean-François Toubert, professeurs en sciences de l’ingénieur, les lycéens ont d’abord conçu et modélisé le robot sur ordinateur, grâce à un logiciel utilisé dans l’industrie. Ils sont ensuite passés à la réalisation, en découpant des planches en bois et du plastique. Le châssis, avec le moteur, a été acheté dans le commerce. Tout le reste a été fait « maison », à part les composants électroniques. Le projet mêlait donc mécanique, électronique, programmation et travail manuel.


« En plus de l’originalité, je pense que ce qui a plu au jury c’est la démarche d’ingénieur, avec la conception et la modélisation », note leur professeur. « Je suis fier car le projet venait d’eux, poursuit-il. Ils ont eu l’idée, ont trouvé des solutions. C’est un projet où ils ont été totalement autonomes. »

Les trois lycéens sont allés défendre les couleurs de l’Auvergne lors de la finale nationale le 21 mai à Paris. Ils ne sont pas montés sur le podium mais ont apprécié l’expérience. « Ça s’est passé dans les locaux de Microsoft France, raconte Pierre Kurdzielewicz. Nous avons eu deux heures de conférence. C’était très intéressant. Ça donne plein d’ouvertures, de possibilités. »


Un plus sur le CV


Cette distinction leur ouvre de belles perspectives pour la suite de leurs études. « C’est un plus sur mon CV », note Pierre Kurdzielewicz. « J’aimerais travailler dans la robotique. Je suis passionné depuis que je suis tout petit. J’adore créer des objets et les animer », poursuit le futur bachelier, qui aimerait l’année prochaine poursuivre à l’école Polytech de Clermont-Ferrand ou en DUT génie électrique et informatique industrielle.

Thomas Biffaud a lui aussi un projet précis en tête. Ce passionné de programmation souhaite faire un DUT informatique à Clermont-Ferrand. C’est lui qui a eu l’idée de mettre des ampoules LED sur le robot, qui s’allument au fur et à mesure des déplacements.

Quant à Valentin Fabre, sa spécialité est plutôt la modélisation sur ordinateur. Il souhaite à la rentrée faire une prépa maths pour devenir pilote de ligne ou intégrer une école d’ingénieur.


Extrait du Journal La Montagne du 10/06/2014

Catherine Perrot


Le Bac S spécialité Sciences de l’Ingénieur (si) en vidéo

Mardi 2 avril 2013


<img title="&quot;src&quot;:&quot;http://youtube.com/v/yCFnTv4DIIs&quot;" class="mceItemFlash" src="http://www.monnet-mermoz.fr/portail/wp-includes/js/tinymce/plugins/media/img/trans.gif" mce_src="http://www.monnet-mermoz.fr/portail/wp-includes/js/tinymce/plugins/media/img/trans.gif" width="427" height="125">

Bilan des actions d’orientation 2011-2012

Jeudi 5 avril 2012

Mardi 24 janvier, mardi 31 janvier, mardi 6 mars, mardi 20 mars  2012

Dans le cadre du programme d’orientation (voir programme joint), 3 forums liés à l’orientation ont eu lieu à la cité scolaire Monnet Mermoz.

Tout d’abord, le mardi 24 janvier, le forum ‘Santé, Social, Sciences du vivant a permis aux élèves de 1ère S , ES et ST2S de rencontrer des professionnels tels que : des cadres infirmières, une assistante sociale, un éducateur spécialisé, une aide médico-psychologique, une orthophoniste et une aide soignante.

Le mardi 31 janvier, a eu lieu le forum ‘Sciences Humaines, Sciences et Techniques Tertiaires. Deux tables rondes composées d’un avocat, deux journalistes, un psychologue, un technicien informatique, un comptable et deux commerciaux ont permis aux élèves de 1ère STG et ES d’échanger sur les métiers.  En parallèle de cette manifestation,  des écoles étaient venus présenter leurs formations à nos élèves de terminales : BTS MUC, BTS CGO, IUT GEA, Bachelor, BTS communication, BTS SIO,  classe prépa Sidoine Apollinaire.

L'un des forums de l'orientation

L'un des forums de l'orientation

Enfin le 06 mars, s’est tenu le forum ‘Sciences de l’ingénieur‘  ouvert aux élèves de terminale S, STI bac pro SEN et MEI. Ces élèves ont pu avoir des informations sur les poursuites d’études en BTS IRIS, CRSA, IUT bio informatique ou Classe préparatoire aux grandes écoles de Blaise Pascal (Clermont Ferrand). Les élèves de 1ère STI2D, quant à eux,  se sont rendus à la CCI pour découvrir l’organisation d’un grand groupe industriel avec des témoignages de plusieurs responsables d’entreprise.

semaines_orientation2

Egalement et comme chaque année, le forum insertion à destination des terminales Baccalauréat professionnel ainsi qu’aux BTS 2ème année s’est tenu le mardi 20 mars. Au programme, des professionnels de Pôle emploi, de la mission locale, du GRETA, d’une agence d’intérim ainsi que la CCI sont venus présenter les différentes démarches à effectuer et donner quelques conseils lorsque l’on entre sur le marché du travail.

Le programme au format PDF à télécharger en cliquant ici.

Les enseignements d’exploration SI et CIT

Dimanche 29 mai 2011

Une approche particulière et unique des enseignements d’exploration de seconde « Sciences de l’Ingénieur » et « Création et Innovations Technologiques » 

C’est grâce à la possibilité d’expérimentation offerte aux établissements scolaires  que l’équipe éducative a mis en place un enseignement basé sur le triptyque : « INTERET – PASSION – DEFI ». Naturellement l’élève s’intéresse à différents supports sociétaux. Systématiquement, l’équipe enseignante recherche ces centres d’intérêts. Tout ce qui est nouveau doit trouver sa place dans nos laboratoires quelque soit son domaine d’application (sport, santé, habitat, énergie, bionique…).

L’équipe éducative est  convaincue que l’élève n’est jamais aussi bon que lorsqu’il se passionne. Aussi elle ne propose  pas d’exercices prédéfinis. Elle identifie un grand thème d’étude et les élèves doivent s’interroger, chercher, échanger des points de vue et valider des hypothèses. L’enseignant intervient à la demande, il pose plus de questions qu’il ne donne de réponses. Il ouvre des pistes de réflexion. Lorsque l’élève se passionne, il ne compte plus son temps; il vit l’instant présent.

Le lycée  fait confiance à l’élève qui est capable de s’imposer un défi.

L’équipe éducative accepte le risque aussi bien pour l’élève que pour elle-même. Ce qui  l’intéresse c’est le processus de découverte et la démarche de l’élève.

La mise en valeur de la créativité : Notre société ne sera probablement plus une société de production de masse. Nous sommes capables de personnaliser nos biens et nos services, de les adapter à la morphologie de chacun. Pour préparer l’avenir, l’établissement fait le pari de l’intelligence afin de susciter chez l’élève l’envie de créer et de travailler en équipe dans une démarche collective.

L’ouverture au monde : L’époque où le savoir et l’information étaient bien identifiés (maître, bibliothèque,…) n’a plus cours aujourd’hui. Nous ne sommes plus uniquement dans le schéma classique : enseignant – formé. Nous établissons une liaison étroite avec l’environnement économique local et les collectivités territoriales. Ainsi, l’établissement exploite tous les projets susceptibles d’enrichir sa palette (bilan carbone du territoire, thermographie aérienne, construction d’un bâtiment à énergie positive, éco-quartier, centre de valorisation des déchets…).

Cette expérimentation est le fruit d’une réflexion et d’un travail collectif qui a fédéré l’équipe pédagogique des sciences industrielles de l’ingénieur et l’équipe de direction.

C’est avec confiance que la cité scolaire regarde vers l’avenir car elle est convaincue qu’il faut faire le pari de la créativité et de l’intelligence.